Chanu (Eure)

Retour en haut

"Audit lieu de Chanu, il y a une chappelle fondée de Nostre Dame du Temple, chargée de trois messes par semaine. Auprès de la chappelle et dedens le villaige, est la maison de la commanderie qui a été refaite à neuf par le commandeur actuel, frère Nicole Louchart, chappelain (1495)..."

Propriété privée - Ne se visite pas

Plan de localisation de Chanu

Chanu : la commanderie

Origine et situation

  • Peu de documents concernant l’historique de cette préceptorie du Temple sont parvenus jusqu’à notre époque.
  • Seules quelques lettres subsistent, notamment celles de Robert, seigneur de Bueil, datées du mois d’Avril 1239. Elles confirment et amortissent la vente faite par Jean des Essarts, chevalier, aux Templiers, pour le prix de 173 livres parisis, de quarante trois journaux et un quartier de terre à semence, au territoire de Bueil, "in territorio de Bouol", aux lieus dits : à la Couture près du bois d’Halencourt, à la Couture de Villiers, à la Pierre-Tournante, à la Grande-Couture, derrière l’église de Villiers "retro monaterium de Vylers", à la Couture de la Croix-Bejet et enfin à la Couture de Mesler.

Chanu : bâtiment de la commanderie

  • Toutes ces terres étaient situées sur les territoires de Villiers-en-Désoeuvre et de Bueil ; elles furent acquises en partie par les Templiers dans la première moitié du XIIIe siècle.
  • Le Livre Vert, nous informe un peu plus sur l’état de cette maison de Chanu. Il rapporte que son revenu était en 1373 de l’ordre de 20 livres 16 sols et 8 deniers.

Chanu : chapiteaux de la chapelle

  • La maison de la commanderie était située le long du chemin allant de Vernon à Dreux. Elle était composée d’une maison avec une petite chapelle accolée. Deux moulins dépendaient également de Chanu, et étaient situés sur un petit étang dont l’un était appelé le Moulin d’en Bas et le second le Moulin d’en Haut, avec pour chacun un logement pour le meunier et vingt arpents de terre.

Chanu : la commanderie

  • Dans le rapport de la visite prieurale de 1495, il est fait mention qu’"Audit lieu de Chanu, il y a une chapelle fondée de Nostre Dame du Temple, chargée de trois messes par semaine. Auprès de la chapelle et dedens le village, est la maison de la commanderie qui a été refaite à neuf par le commandeur actuel, frère Nicole Louchart, chappelain".

Chanu : la chapelle

La commanderie de Chanu

  • Lorsque les Hospitaliers prirent possession de la commanderie du Temple de Chanu, on n’y comptait qu’un seul membre, celui de la maison d’Heurgeville.

Chanu : pierre avec 5 croix de consécration

  • Pour en augmenter les revenus, les Hospitaliers y ajoutèrent au XIVe siècle la commanderie de Prunay, puis au XVIe siècle, celles de la Haie du Val Saint-Denis et de Fontaine-la-Cado, appelée depuis Fontaine-Heudebourg.
  • De ces quatre commanderies, Chanu devait rester le chef-lieu de baillie.
  • En 1763, le commandeur qui est alors le chevalier de Guines de Bonnières, dans une requête présentée au roi, pour obtenir des lettres de terrier, se plaint de la disparition de beaucoup de titres de sa commanderie, et juge nécessaire pour parer à cet inconvénient de faire reconnaître par ses vassaux les cens et rentes seigneuriales qu’ils lui doivent.
  • Le commandeur est seigneur temporel et spirituel de Chanu ; il a le patronage et la collation de la cure du lieu, comme aussi des cures de Saint-Illiers-le-Bois et de Brecourt.

Chanu : la chapelle

La chapelle Notre-Dame

Chanu : plan de la chapelle

  • Une description de la chapelle nous est fournie par l’inventaire du 10 mars 1747 : "Chanu, voûtée en voûtes d’ogives, trois vitraux et arcs doubleaux. Chapelle en face de la grande porte et attenant le corps du logis… avons remarqué qu’elle est dédiée à la sainte Vierge dont la statue peinte et dorée est dans une niche au milieu du retable en pierre...".
  • La chapelle est rectangulaire, assez bien orientée, composée de deux travées à peu près carrées.
  • Elle mesure 14,45m de long et 6,55m de large.
  • A l’origine, la chapelle recevait le jour par six fenêtres en plein cintre.
  • Le chevet est plat et dans son mur, près de l’angle Nord-Est, s’ouvre la porte de l’escalier qui conduit sous les combles.
  • Les contreforts sont en pierre de taille, tandis que le reste n’est qu’un remplissage de moellons.

Chanu : porche de la chapelle Chanu : porche de la chapelle Chanu : modillons de la chapelle

  • Dans la façade, le porche et son important encadrement attirent le regard.
  • Un tympan en segment de cercle garnit la partie supérieure de la baie.
  • Aujourd’hui et bien que Chanu ne se visite pas, rendons hommage aux propriétaires qui ont sauvé ce monument.

Chanu : la chapelle

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1312 - 1319 : Frère Bernard d’Arles
  • 1356 : Frère Pierre de Lapion
  • 1375 : Frère Robert Piel
  • 1391 : Le chevalier Simon de Richaumont
  • 1413 : Le chevalier Henri de Bye
  • 1424 : Frère Gérard Christophe
  • 1460 : Le chevalier Nicole de Giresme, Grand-Prieur de France
  • 1491 : Frère Jehan Prévost
  • 1495 : Frère Nicole Louchart
  • 1525 : Le chevalier Claude de la Sangle
  • 1539 : Le chevalier Jehan de Vielz-Maison
  • 1556 : Le chevalier Nicolas de Feuguerolles
  • 1595 : Le chevalier Jean de Guyons Chanu : le clocher
  • 1601 : Le chevalier Jean de Guernat
  • 1613 : Le chevalier Pierre de Vindax
  • 1628 : Le chevalier Jacob de Foyal d’Allonne
  • 1650 : Le chevalier Pierre des Guetz-de-la-Pottinière
  • 1662 : Le chevalier François de Brevillers de Coursans
  • 1672 : Le chevalier Albert de Roncherolles
  • 1697 : Le chevalier Ferdinand Olier de Nointel
  • 1701 : Le chevalier Eustache de Bernard d’Avernes
  • 1713 : Le chevalier Henri Perrau de Saint-Dié
  • 1715 : Le chevalier Guillaume de la Salle
  • 1726 : Le chevalier Hyacinthe du Glas d’Arency
  • 1731 : Le chevalier Christophe Edouard de Thumery-Boissise
  • 1740 : Le chevalier de Lancry de Prompleroy
  • 1742 : Le chevalier Pierre-Louis de Brévédent de Sahure
  • 1763 : Le chevalier Charles-Marie de Guines de Bonnières
  • 1767 : Le chevalier Charles-Claude de Rouvroy de Saint-Simon
  • 1781 : Le chevalier Antoine-Jérôme Tartarou de Moutiers
  • 1787 : Le chevalier François-Marie de Lombelon des Essarts

Chanu : porche de la commanderie

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Chanu : la commanderie

Sources de référence

  • GUERY (Abbé C.) : La commanderie de Chanu (Eure). Evreux (1899). BOURSELET (V.) et CLERISSE (H.) : Mantes et son arrondissement. 1973
  • MANNIER (Emile) : Ordre de Malte. Les Commanderies du Grand Prieuré de France, d’après les documents inédits conservés aux Archives Nationales. Editions Michael Levey (1959). Editions Gérard Montfort, Brionne (1987).
  • MAQUET (Adrien) et DION (Adolphe de) : Le Nobiliaire du Comté de Montfort. (1880).
  • MIGUET (Michel) : Templiers & Hospitaliers en Normandie. Comité des travaux historiques et scientifiques (1995).

Notice mise à jour le 27 janvier 2014

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0