Valcanville (Manche)

Retour en haut

"L’église de ladite commanderie est fondée de Nostre Dame du Temple qui est eglise parrochiale servie par ung frere chappellain nommé frere Jehan Changeur..."

Propriété privée - Ne se visite pas

Commanderie de Valcanville

Origine et situation

  • Le premier document attestant de la présence des Templiers à Valcanville, est une charte datant de 1213 (Archives Nationales, MM 1092, N° 37), confirmée par un terrier de la commanderie (Archives Nationales, S 5466) établit par Guillaume, évêque de Coutances, qui indique que le sieur Hugues de Agre concède à l’ordre du Temple l’église de Valcanville eclesiam de Valcanvilla avec le patronage et tous les droits qui y sont attachés.
  • Ce port templier principal ouvrant sur l’Angleterre se situe entre Cherbourg et Barfleur. Valcanville : la commanderie

Prospérité de la commanderie

  • 1307 : le curé de Valcanville est frère Jean Vassal, prêtre de l’ordre du Temple.
  • Mars 1311 : les commissaires interrogent frère Guillaume, sergent du Temple au diocèse d’Evreux qui fut reçu frère de l’Ordre dans la chapelle Saint-Etienne du Temple de Renneville, en présence du frère Henri l’Anglois et d’autres.
  • Du temps des Hospitaliers, l’hôtel de la commanderie se situait près de l’église. Il en était séparé par un petit chemin appelé jadis "rue de Calais". Valcanville : mur de la commanderie
  • Le commandeur de Valcanville jouissait des droits de dîmes de cens, de rentes sur toute la paroisse dont il était à la fois le seigneur spirituel et temporel, ainsi que le collateur de plein droit à la cure. Il avait également le droit de moyenne et basse justice qu’il faisait exercer par un sénéchal, un prévôt et un greffier qui tenaient les plaids de sa juridiction sous la grande porte d’entrée de la commanderie.
  • Les hommes dépendant de la commanderie étaient exempts de tout logement de gens de guerre, ainsi que de la contribution des étapes. Pour cela, ils devaient placer en haut de leurs maisons la croix à huit pointes, marque distinctive de l’Ordre.
  • La Couture, le Clos-Sorel, la Couture au Tellier, les Prés de Launay, le Pré Seigneurial et le Grand Pré faisaient parties des terres et des prairies qui dépendaient jadis de cette ancienne commanderie.
  • Le commandeur possédait également deux moulins banaux sur la rivière, le premier se nommait le Grand-Moulin et le second Petit-Moulin. Valcanville : plan de la commanderie (Jean Barros)

Le domaine de la commanderie

  • L’enclos de la commanderie se composait d’une avant-cour renfermant d’un côté le presbytère et de l’autre les bâtiments de la ferme, d’une cour d’honneur par laquelle on accédait par une porte voûtée dont le fronton était orné en demi-relief des armes de l’Ordre.
  • Sur la droite, il y avait un vaste bâtiment servant d’hôpital pour les malades, et en face, se trouvait la maison du commandeur dont l’irrégularité des portes et des fenêtres laissait entrevoir les différentes époques de sa construction.
  • Pour finir, le tout était entouré de larges fossés revêtus de pierres et remplis par les eaux de la rivière de Cère qui coulait au pied du jardin.
  • Lors de la destruction de l’ordre du Temple, tous les biens passèrent aux mains de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem. Ainsi la commanderie de Valcanville fût remaniée en 1312 et resta active jusqu’à la révolution de 1789, date à laquelle elle fût abolie. Valcanville : linteau orné d'une croix de Malte
  • Les logis principaux, d’époque hospitalières, ont été restaurés et servent encore aujourd’hui de locaux d’habitation. Au-dessus d’une porte, la présence d’une croix hospitalière atteste encore de la présence de l’Ordre en ces lieux.
  • Le procès verbal de la visite de 1495 indique : "l’église de ladite commanderie est fondée Nostre Dame du Temple qui est église paroissiale" (elle est aujourd’hui dédiée à Saint-Firmin).
  • La commanderie avait pour membres les fiefs nobles et seigneuries de Canteloup, Vesly, Sauxetourp, Mont-de-Saint-Cosme, Hemevez, les Bouhours, Fierville, Equerdreville et Ancteville.

Les précepteurs du Temple

  • 1299 : Frère Henri l’Anglois

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem, de Rhodes puis de Malte

Valcanville : armoiries des Hospitaliers dans l'église

  • 1355 - 1371 : Frère Guillaume Enguignart (Engignart)
  • 1390 : Frère Nicole du Roole
  • 1408 : Frère Denis Lemire
  • 1424 : Frère Gérard Christophe
  • 1473 - 1483 : Le chevalier Emery d’Amboise, grand-prieur de France
  • 1484 : Frère Enguerran le Jeune
  • 1509 : Frère Jehan Chevreuse
  • 1521 : Le chevalier Philippe de Bissy
  • 1531 : Le chevalier Pierre Prevost
  • 1552 : Le chevalier Bertrand le Grand
  • 1574 : Le chevalier Louis Fleury, alias de Flory
  • 1593 : Le chevalier Jean Boullet
  • 1617 : Le chevalier François d’Hervey
  • 1635 : Frère Mathieu le Chevalier
  • 1647 : Le chevalier Henri de Rosnel, prieur de l’église du Temple à Paris
  • 1657 : Le chevalier Philippe Girard Valcanville : armoiries d'un commandeur Hospitalier dans l'église
  • 1674 : Le chevalier Charles du Bois
  • 1688 : Le chevalier Jacques-Gaston d’Aubray, prêtre
  • 1695 : Le chevalier Hypolite de Haudesens des Closeaux, prêtre
  • 1710 : Le chevalier Jean le Fay
  • 1715 : Le chevalier Pierre Jean Guillery, prêtre
  • 1754 : Le chevalier Louis-Augustin Godehen
  • 1776 : Frère Etienne-Jean-Jacques Lemoine
  • 1783 - 1789 : Frère Antoine Favray, servant d’armes

Valcanville : moulin de la commanderie

Sources de référence

  • MANNIER (E.) : Les Commanderies du Grand-Prieuré de France. Editions Gérard Montfort (1987).
  • LECHAUDE D’ANISY : Documents historiques touchant les Templiers et les Hospitaliers en Normandie. Mémoire de la Société des Antiquaires de Normandie. Série II, volume IV. Caen 1844.
  • DUMONTIER (Michel) : Sur les pas des Templiers en Bretagne, Normandie et Pays de Loire. Copernic (1980).
  • BARROS (Jean) : La commanderie de Valcanville (Manche). Bulletin du GIET N° 6 (1974).
  • MIGUET (Michel) : Templiers & Hospitaliers en Normandie. Comité des travaux historiques et scientifiques (1995).
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0