Coulours (Yonne)

Retour en haut

Juin 1236 : Un acte interdit à Erard de Brienne, à ses successeurs et aux Templiers de chasser dans le clos de vigne des frères de Turny, si ce n’est en présence du grand maître de France ou du maître de Coulours.

Propriété privée - Ne se visite pas

Commanderie de Coulours

Origine

  • Le plus ancien texte faisant mention du village de Coulours est une charte de Wenillo, archevêque de Sens qui vers l’an 847 donne au monastère de Saint Rémi de Sens, transféré à Vareilles, des terres "in fine Coloriacense". Ruines de la commanderie de Coulours en 1845
  • La forme latine la plus ancienne du nom de Coulours après celle employée dans cette charte est "Collatorium", et apparaît en 1135, puis suivront en 1193, "Coleorio" et "Coalaorium", en 1204, "Colors", en 1226 "Coulors", en 1235 "Coloirs-in-Othe", en 1360 "Collors". Puis au fil des siècles suivants : "Collours", "Coullours", et "Coulours-en-Othe".
  • prit une grande part à la fondation de l’ordre des Templiers dont il fut l’un des premiers bienfaiteurs.
  • Grâce aux libéralités de Thibaut II, comte de Champagne, et par l’entremise de l’archevêque de Sens et de l’évêque de Troyes, entre 1127 et 1134, les Templiers entrèrent en possession de Coulours où ils établirent l’une de leurs premières préceptories.

La maison du Temple de Coulours

  • La maison de Coulours fut édifiée sur le point le plus élevé du plateau d’Othe, à proximité d’une source.
  • Les bâtiments formaient un vaste quadrilatère entouré de murs de défense.
  • Le domaine s’étendait sur une partie des territoires des Sièges, de Flacy, de Rigny et de Cérilly.
  • 1143 : avant son départ pour la Terre Sainte, Drogon Strabo donne aux frères de Coulours tout ce qui lui appartenait au Mesnil-Saint-Loup.

Sceau d'André de Coulours (1219) Contre-sceau d'André de Coulours (1219)

  • Les Templiers de Coulours possédaient à Chablis le droit de banvin [droit exclusif reconnu au seigneur qui l’autorise, à vendre pendant un certain nombre de jours (environ 1 mois) vin, cidre, sel... de sa production avec exemption de toutes taxes royales. Pendant cette période, les cabaretiers pouvaient vendre leur vin aux seuls étrangers] qui leur avait été donné par feu Miles, seigneur de Noyers.
  • Frère André de Coulours, précepteur des maisons du Temple en France, abandonne ce droit au chapitre et au prévôt de Chablis en échange d’une terre à Chichée.
  • 1226 : Garnier de Trainel, seigneur de Marigny, vend aux Templiers de Coulours, pour 600 livres de Provins, sa terre et seigneurie de Belleville. Ces derniers possédaient déjà dans ce village des terres provenant d’une donation passée en 1212 avec le sieur Henri Ribault.
  • Juin 1236 : Erard de Brienne leur abandonne les cinq moulins banaux de Venisy, avec obligation aux habitants du lieu d’y aller moudre, et s’interdit le droit d’en construire d’autres de Tourny jusqu’à Avrolles.
  • Mars 1254 : Gui Ragos fait don des terres situées près de la maison "dou luetel" et touchant à la voie qui va de Linant à Saudurant.

Chapelle du Temple de Coulours

  • De nombreuses donations et ventes viendront augmenter le patrimoine de la commanderie de Coulours, et ainsi, dès la fin du XIIIe siècle, acquit une certaine importance. Son domaine comprenait environ 1400 arpents [un arpent est une étendue de terre, contenant ordinairement cent perches carrées de superficie en vigueur sous l’ancien régime dans plusieurs régions de France (Metz, Paris, Toulouse...) mais qui selon l’endroit pouvait avoir des équivalences différentes. L’arpent royal équivalait à 5 107 m²] de terre en labour, prés et bois.

Coulours : côté Est

La commanderie de Coulours

  • Après la suppression de l’ordre du Temple, les biens de la préceptorie furent attribués, le 24 août 1312 aux Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem.
  • Coulours fut rattachée à la province du grand prieuré de France dont le siège se trouvait à la Tour du Temple de Paris. Les commanderies étaient généralement attribuées à un Grand Maître ou à des frères, elles étaient visitées tous les cinq ans par le grand prieur, mais le plus souvent par des commissaires.

Coulours : chevet de la chapelle

  • Le plus ancien rapport de visite concernant Coulours date de 1333, et il est ainsi établi : "Le commandeur, un frère curé, un frère chapelain, un frère pour la besogne de la maison, un frère chancelier, un clerc pour l’église, une chambrière pour l’hostel. Dépenses par an : 100 livres. L’aumône qui est donnée en la maison trois fois la semaine, à tous ceux qui mendient : 18 livres. Pour les venues de l’archevêque de Sens : 30 livres. Pour la venue du Grand Prieur : 30 livres. Aux religieux de Vauluisant et au curé de Flacy : 5 septiers de blé valant 17 sous. Revenu total de la commanderie et des dépendances : 730 livres 11 sols 4 deniers. Revenu net, charges déduites : 231 livres 8 sols 4 deniers ".
  • 1338 : la maison du Mesnil Saint Loup, du Luteau, de Turny, de Rigny, de Sivray et la maison des Vallées dépendaient de la commanderie de Coulours.
  • 1479 : la commanderie de Coulours fut réunie à celle de Troyes, mais en 1574, elles furent séparées, comme l’avait décidée le chapitre réuni cette même année.

Commanderie de Coulours

La commanderie de Coulours aujourd’hui...

Il est important de souligner l’attrait des propriétaires actuels, Monsieur et Madame Foisard, pour la commanderie. Leur passion pour l’ordre du Temple, et plus particulièrement pour "leur commanderie", les ont sans doute guidé dans la recherche et les essais de "reconstruction virtuelle" du site. Bien que quelques vestiges subsistent encore (bas-côté de la chapelle, la base de la tour, l’ancienne prison seigneuriale, la demeure du fermier et quelques dépendances) il n’était pas aisé d’en refaire l’implantation et la disposition. Aussi, nos aimables propriétaires n’ont pu mener à bien leur travail d’embellissement du site qu’avec l’aide bénévole d’un architecte belge également passionné, Monsieur Derclaye. Grâce à eux, des plans et élévations ont été dressés, et nous les remercions d’avoir accepté d’en communiquer quelques-uns.

La chapelle du Temple de Coulours

  • Plan de la chapelle réalisé par M. Derclaye.

Coulours : plan de la chapelle (M. Derclaye)

  • Reconstitution de la chapelle par M. Derclaye. Cette vue en coupe montre les parties existantes (hachurées en petit) et les parties détruites (hachures plus espacées).

Coulours : vue en coupe de la chapelle (M. Derclaye)

  • Vue en coupe de la charpente actuelle par M. Derclaye.

Coulours : vue en coupe de la charpente de la chapelle (M. Derclaye)

Les précepteurs du Temple

  • Vers 1130 : Frère Raymond de Coulours
  • 1150 : Frère Humfroy
  • En 1162 : Frère Ertaud
  • 1190 : Frère Gilbert
  • 1258-1259-1260 : Frère Robert, précepteur de Coulours, Payns et Troyes
  • 1287-1288 : Frère Jean MOREL de Beaune dit Jean de Coulours
  • 1299-1306 : Frère Henri de SUPIN

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1320 : Frère Jean de Marliens
  • 1333 : Frère Jean de Carlepont
  • 1347 : Frère Raoul de Passy
  • 1358 : Frère Simon de Chauderon
  • 1366 : Frère Guillaume de la Motte
  • 1390 : Frère Jean Lherminier
  • 1408 : Frère Guillaume Evrat
  • 1415 : Frère Pierre de Sivray
  • 1423 : Frère Jean Bordeaux
  • 1456 : Frère Thomas d’Englos
  • 1470 : Chevalier Jacques Serpe
  • 1486 : Chevalier Pierre de Dinteville
  • 1499 : Chevalier Philippe de Villiers de L’Isle-Adam
  • 1523 : Chevalier Pierre de Cluys
  • 1536 : Chevalier Jacques de Bourbon
  • 1537 : Chevalier Philippe Carleau
  • 1539 : Chevalier Claude d’Ancienville
  • 1548 : Chevalier François de Lorraine
  • 1563 : Chevalier Pierre de La Fontaine
  • 1572 : Chevalier Henri d’Angoulême
  • 1598 : Chevalier Jacques de Harlay de Sancy
  • 1625 : Chevalier Jacques de Rouxel de Médavy
  • 1640 : Chevalier Philippe de Longvilliers de Poinchy
  • 1650 : Chevalier Gilbert d’Elbène
  • 1662 : Chevalier Joachim de Challemaison
  • 1668 : Chevalier Claude-Charles Brulart de Sillery
  • 1694 : Chevalier Thimoléon Testu de Balincourt
  • 1717 : Chevalier Louis de Froulay de Tessé
  • 1731 : Chevalier Paul-Roger de La Luzerne de Beuzeville
  • 1746 : Chevalier Jacques-Louis du Moustier de Sainte-Marie
  • 1754 : Chevalier Paul de Vion de Gaillon
  • 1771 : Chevalier Jacques François Picot de Combreux
  • 1772 : Chevalier Charles-Marie de Guines de Bonnières
  • 1775 : Chevaliers des Roches
  • 1781 : Chevalier Pierre de Mauléon de Savaillan
  • 1790 : Chevalier Pierre-Marie-Joseph de Boniface du Réel

Sources de référence

  • BRISBOIS (Henri) : Coulours (Yonne). Essai de monographie communale (1942).
  • MANNIER (E.) : Les commanderies du Grand Prieuré de France (1872).
  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon (1930).
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0