Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Laumusse (Ain)

Retour en haut

"Là se croisent deux voies immémoriales, l’une piste militaire par où la Bresse de Savoie s’en allait monter la garde aux ponts de Saône ; l’autre par où galopèrent plus d’une fois les cavaliers du roi de France, là s’est posé Laumusse"

Propriété privée - Ne se visite pas

Vue aérienne de Laumusse

Situation

La maison du Temple de Laumusse -Domus Templi en la Muce- était placée sur le territoire des sires de Baugé (Bâgé), à proximité de Mâcon. Cet établissement sera également appelé « Maison de la Chevallerie du Temple de la Muce », ou la Muci, de Mucia, domus Mucie, la Musce,...

Laumusse sur la carte de Cassini

A propos du nom

Une aumusse était au Moyen Age une coiffure d’hiver, du genre passe-montagne, ne laissant à découvert que le visage, et se terminant vers le bas par un collet couvrant les épaules. Elle était faite soit de morceaux de tissu de laine réunis par des coutures, soit de tricot ou de fourrure.

Laumusse : le château

Origine et prospérité

  • La tradition affirme que les chevaliers du Temple se fixèrent à La Musse vers 1120 ou 1121, époque à laquelle leur fondateur Hugues de Paganis revint en France.
  • En 1180, Raynald III, douzième sire de Baugé et de Bresse, "fust ensevely en l’église de La Musse, entre Baugé et Mascon". Une chapelle existait donc dès 1180, soit vingt ans avant le premier précepteur connu du Temple que fut Simon de Tornas, de 1203 à 1220.
  • Les donations affluèrent et le domaine ne cessa de grandir. Les principaux mécènes étaient les comtes de Savoie, les sires de Baugé, mais aussi une multitude de petit donateurs. Ils firent de cette préceptorie l’une des plus importante de la région puisqu’elle s’étendait sur 25 paroisses.

Evolution de la préceptorie

  • De l’ancienne préceptorie, il ne reste que des murs.
  • L’établissement primitif comprenait un corps de logis, divers bâtiments d’exploitation et une chapelle. L’ensemble était défendu par une palissade en madriers, très solides, d’une hauteur de 3,5 m environ, et par un double fossé sur lequel était jeté un pont-levis.
  • 1441 : Les fortifications sont réparées par le commandeur Antoine de Montcut qui obtint du Maréchal de Savoie, l’autorisation d’y maintenir une garnison.
  • 1626 : Le commandeur Chantelot de la Chaize rase tous les bâtiments, sauf la chapelle. A la place, il fait édifier un château qui existait encore au XIXe siècle.
  • 1734 : Le Chevalier de Montjouvent, visiteur général, dresse un inventaire du domaine laissé dans un état d’abandon total. Le commandeur Félicien des Monts de Savasse prend possession de L’Aumusse. Laumusse : plan napoléonien (1834)
  • Le château actuel date de l’époque de Louis XV ou de Louis XVI. L’ensemble des bâtiments d’habitation forme les deux côtés d’une vaste cour qui comporte un bassin central. Cette cour est aussi délimitée par les bâtiments agricoles qui comprennent les écuries, les étables, les remises, les pressoirs, et un vaste four à pain. Le côté ouest de la cour est bordé par une galerie faite de colonnes octogonales en pierre du Mâconnais.

La chapelle Saint-Jean-Baptiste

Chapelle de Laumusse

  • La chapelle mesurait 20m de long sur 7m5 de large.
  • A l’origine, elle comprenait un chœur, un avant-chœur, une nef et une tour ronde servant de clocher.
  • 1791 : Les Hospitaliers sont partis. La table de l’autel (sans croix de consécration) est repoussée contre le mur du fond. Puis, après un séjour de plusieurs années dans le parc, elle a aujourd’hui retrouvé sa place dans la chapelle.

Laumusse : table d'autel

  • La nef fut séparée en deux par un mur recouvert d’une épaisse couche de plâtre. Dans ce mur, deux fenêtres surmontaient la porte d’entrée et donnaient sur l’infirmerie. Elles permettaient aux malades de s’associer aux cérémonies religieuses.

Laumusse : le choeur Laumusse : intérieur de la chapelle

  • Deux niches garnies de grilles étaient disposées de part et d’autre dans les murs du chœur : le columbarium pour les Saintes Espèces, le luminarium, en face, destiné à une lampe brûlant sans cesse devant le Saint Sacrement. Ces niches existent toujours.
  • Le dallage fut enlevé par la famille de Fréminville qui découvrit une dizaine de squelettes disposés à gauche et à droite de celui de Raynald III.

Les précepteurs du Temple

  • 1203 à 1220 : Simon de Tornas
  • 1220 à 1227 : Jean des Planches
  • 1227 à 1239 : .... ?.... Chapelle de Laumusse
  • 1254 à 1255 : Paris ou Parisi
  • 1254 à 1265 : .... ?....
  • 1265 à 1273 : Guigues d’Albon
  • 1273 à 1274 : Geoffroy .... ?....
  • 1274 à 1276 : .... ?....
  • 1276 à 1278 : Jean .... ?....
  • 1278 à 1282 : .... ?....
  • 1282 à 1286 : Jean de Chazelles
  • 1286 à 1294 : Pons ou Ponthus .... ?....

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1293 à 1299 : Jean d’Eschalonna, commandeur de l’hôpital d’Epaisse
  • 1299 à 1311 : Jean de Beauvoir de Chastellux
  • 1312 à 1317 : Jean de l’Orme (de Ulmo)
  • 1317 à 1325 : Guillaume de l’Orme, frère cadet du précédant
  • 1327 à 1331 : François de Moustier
  • 1331 à 1334 : Antoine de Moustier, frère du précédant
  • 1334 à 1343 : .... ?.... Laumusse
  • 1344 à 1345 : Renaud ou Arnaud de Fay
  • 1345 à 1346 : Bertrand d’Aureillan ou d’Avrillat
  • 1346 à 1372 : .... ?....
  • 1372 à 1391 : Robert de Châteauneuf, grand prieur d’Auvergne
  • 1391 à 1398 : .... ?....
  • 1398 à 1406 : Geoffroy Gallois ou Gallet
  • 1406 à 1416 : Jean de Feillens
  • 1416 à 1423 : .... ?....
  • 1423 à 1430 : Hugues Gay
  • 1430 à 1432 : Jean ou Jacques de Teste ou Du Tertre
  • 1432 à 1441 : .... ?....
  • 1441 à 1449 : Antoine de Montcuq, originaire du Quercy
  • 1449 à 1453 : Guillaume de Varax, issu d’une vieille famille bressane
  • 1459 à 1461 : Amédée de Seyssel, oncle de Guillaume de Seyssel, conseiller de Louis XII
  • 1461 à 1476 : .... ?....
  • 1476 à 1477 : Antoine d’Autun
  • 1477 à 1484 : .... ?....
  • 1484 à 1486 : Geoffroy Maréchal
  • 1486 à 1489 : Humbert de Beauvoir de Chastellux, descendant de Jean de Beauvoir de Chastellux, commandeur de 1299 à 1311
  • 1489 à 1492 : Hugues Gay, apparenté à Hugues Gay, commandeur en 1423
  • 1492 à 1502 : Louis Borel ou de Borely
  • 1502 à 1508 : Jacques de Sarlat
  • 1508 à 1517 : Louis de Corsant
  • 1517 à 1522 : .... ?....
  • 1522 à 1528 : Jean d’Isereau
  • 1528 à 1529 : Jean Loup de Beauvoir de Chastellux, troisième commandeur de l’Aumusse de la même famille
  • 1529 1536 : Ponthus de Laurencin, grand prieur d’Auvergne
  • 1536 à 1540 : .... ?....

Laumusse : la chapelle

Les commandeurs de Malte

  • 1540 à 1545 : Antoine de Groslée, commandeur bailly de Saint-Georges à Lyon
  • 1545 à 1553 : Jean de Thomassin
  • 1553 à 1570 : Antoine Cressin, grand prieur d’Auvergne
  • 1570 à 1579 : Claude de Lyobard Armoiries de Pierre-Louys Chantelot d'Aix de La Chaize
  • 1579 à 1584 : Jacques de Die
  • 1584 à 1608 : .... ?....
  • 1608 à 1623 : Claude de Suze ou d’Ugine
  • 1623 à 1630 : Pierre Louys Chantelot d’Aix de La Chaize
  • 1630 à 1652 : Pierre de Montjouvent Du Chasnay
  • 1652 à 1669 : Jean de la Porte de La Faye
  • 1669 à 1677 : Louis de Fay-Gerlande, dont la famille semble être originaire de l’Orléanais
  • 1677 à 1683 : .... ?....
  • 1683 à 1702 : Charles Robert de Lignerac
  • 1702 1733 : François Foucault de Beaupoil de Saint-Aulaire, capitaine des vaisseaux du roi
  • 1733 à 1768 : Félicien des Monts de Savasse. Originaire d’une très vieille famille dont la filiation remonte au moins à 1370. Il fut reçu chevalier en 1720
  • 1768 à 1783 : Gabriel de La Richardie, cousin du précédent
  • 1783 à 1791 : Marie-Louis-Antoine-François Du Garric d’Uzech, originaire du Quercy

Laumusse : intérieur de la chapelle

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Laumusse : intérieur restauré de la chapelle

Sources de référence

  • Archives départementales de l’Ain pour l’extrait du plan napoléonien.
  • BOCQUILLOD (Emile) : Templiers et Hospitaliers de L’Aumusse en Bresse. Voix de l’Ain n° 2076 (1984).
  • DE FREMINVILLE : Quelques aperçus sur un établissement templier dans l’Ain, à Laumusse. Annales de la Société d’Emulation de l’Ain (1940).
  • FISCH (Paul) : Une commanderie de Templiers en Bresse - La commanderie de La Musse, entre Mâcon et Bâgé. Ed. Protat Frères, Mâcon (novembre 1964).
  • OURSEL (Raymond) : La chapelle morte de Laumusse. Visages de l’Ain n° 33 (1953).

Château de Laumusse

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0