Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

La Couvertoirade (Aveyron)

Retour en haut

Sur le Causse du Larzac est posé le village fortifié de La Couvertoirade. L’enceinte bien conservée impressionne le visiteur ; elle apporte également le réconfort d’une présence humaine en ces lieux désertiques.

Le village fortifié se visite

La Couvertoirade

La Couvertoirade

Origine & Situation

  • 1135 : Une bulle du pape Innocent II érige le prieuré de Nant en abbaye ; il unit à cet abbaye plusieurs églises dont celle de Sancti Xristophori de Cupertoirada. La Couvertoirade existe donc déjà !
  • 1181 : Les seigneurs Richard de Montpaon et Brenguier de Molnar « donnent et vendent » aux Templiers de Sainte-Eulalie quelques territoires dont le « mas Aismar de La Cobertoirada ».

La Couvertoirade : fortifications des Hospitaliers

Histoire de La Couvertoirade

  • 1249 : Les Templiers terminent la construction de leur château de la Couvertoirade sur un ensemble de mamelons rocheux favorable à la défense.
  • 1253 : Le prieur de Saint-Caprais-du-Larzac, qui chevauche sur le chemin de Sauclières à Cornus, est molesté par les hommes de main du commandeur. Les motifs de cette attaque ne sont pas connus. La Couvertoirade : fortifications des Hospitaliers
  • 1258 : Les méfaits que subissent les Templiers de la part de leur redoutable voisin sont attestés par le « Mémoire sur les actes de brigandage et autres méfaits commis par Monseigneur Arnaud de Roquefeuil au préjudice de la commanderie de Sainte-Eulalie » :

    « ...
    - Ledit Arnal a pris de force deux troupeaux de brebis appartenant à la commanderie de Sainte-Eulalie et les a menés à Roquelongue.
    - Item, le dit Arnal a pris tous les agneaux de ladite commanderie et les a menés à Algues. Une autre fois, ses baillis, à savoir G. de Valdebouze et S. de Maillac ont pris de force mille moutons à vendre et les ont menés à Algues.
    - Item, le premier lundi après Pâques, Maurin, le bailli d’Algues, a pris sept cents brebis ainsi que leurs agneaux.
    - Item, B. de Thérondels, son bailli, a pris cent brebis et les a menées à Saint-Jean-du-Bruel. La Couvertoirade : clé de voûte portant la croix des Hospitaliers
    - Item, G. de Valdebouze, son bailli, a pris sur le causse de Régagnas, sept cents vassieux et les a menés à Algues.
    - Item, à l’époque où Rigal de La Roque était commandeur de Sainte-Eulalie, R. Dénayrous, au nom dudit Arnal, a pris trois cents brebis.
    - Item, les fils dudit Arnal ont pris en son nom cinq cents brebis et les ont menées au Viala (Viala-du-Pas-de-Jaux).
    - Item, à l’époque où R. de Saint-Maurice était commandeur de Sainte-Eulalie, R. Dénayrous et ses compagnons ont pris mille brebis à Saint-Caprais-de-Larzac et les ont menées à Algues.
    - Item, Planteseigle, homme d’armes dudit Arnal, a pris un bœuf devant Algues alors que ce bœuf et celui qui complétait la paire étaient sous la protection dudit Arnal. La Couvertoirade : don de l'eau
    - Item, des hommes d’armes dudit Arnal ont pris une vache à La Liquisse.
    - Item, R. Dénayrous et ses compagnons ont pris à Soulages toutes les juments de la commanderie de Sainte-Eulalie et les ont menées à Cantobre.
    - Item, R. Peyre, chevalier dudit Arnal, a pris une de nos juments et l’a menée à Cantobre.
    - Item, Raymond, bailli dudit Arnal, a fait un raid à La Couvertoirade, il a pris les bœufs et les vaches, puis il les mena à Algues.
    - Item, ledit Raymond a fait un raid à La Couvertoirade et a pris six porcs gras.
    - Item, alors que nous avions acheté du foin audit Arnal et que nous le lui avions payé sans contestation, les hommes d’armes dudit Arnal nous ont pris un de nos bœufs.
    - Item, les gens de Cantobre ont pris une vache de la commanderie de Sainte-Eulalie. La Couvertoirade : fortifications des Hospitaliers
    - Item, ledit bailli Raymond a pris à La Couvertoirade une bête de somme portant de l’avoine que nous voulions semer.
    - Item, le bailli Raymond, déjà nommé, a pris à la commanderie de Sainte-Eulalie un troupeau de brebis. Ses soldats ont pris à nos hommes des ceintures, des couteaux, des souliers, des manteaux et des couvertures d’une valeur supérieure à cent sous. Puis ses chevaliers et ses hommes d’armes ont mis le feu à l’une de nos maisons de La Cavalerie, qui vaut plus de mille sous. Enfin les baillis dudit Arnal ont pris quatre-vingts porcs gras appartenant à la commanderie.
    - Item, R. Dénayrous a pris vingt-quatre bœufs et les a menés à Algues.
    - Item, G. de Roquefeuil, fils dudit Arnal a pris une arme de chasse et une arbalète à La Cavalerie. Puis le susdit G. vint sur notre aire de La Couvertoirade avec plus de cent hommes armés qui ont mangé le pain et bu le vin de la commanderie de Sainte-Eulalie. Après quoi, sous leur protection, G. a emporté les gerbes appartenant à la commanderie. »
    - « Toutes les choses énumérées ci-dessus et chacune en particulier ont été prises de force par ledit Arnal et par les siens, qui ont ainsi dépouillé et volé la commanderie de Sainte-Eulalie. Les dommages causés s’élèvent à plus de soixante mille sous, sans parler de leur arrogance et de leurs injures. »

La Couvertoirade

  • 1312 : Les biens des Templiers passent aux mains des Hospitaliers.
  • 1328 : Le village compte 135 feux (entre 540 et 600 habitants).
  • 1348 : L’évêque de Vabres autorise les habitants à créer un ‘’ fort ’’ pour mettre à l’abri leurs bestiaux en cas d’incursion de pillards.
  • 1439 : Betrand d’Arpajon, grand prieur de Saint-Gilles, autorise les habitants à édifier une grande enceinte.

La Couvertoirade : visite virtuelle

  • 1455 : Fin de construction du rempart consolidé par 5 tours.
  • 1484 : Un document décrit le château et précise l’importance de la récupération de l’eau sur le Causse : “...Item la Religion [ordre des Hospitaliers] l’y a ung castel fort et per lo present est grandement dirruit [détruit]. Toutesfes lo tor est assez bien cuberta per lo présent mas [mais] las teuladas bassas que conduison et menant los ayguas a la cisterna, en tota maniera est necessari de las fustar [réparer] et cobrir de nau, car so est la plus necessari que sia layns [qu’il soit] et so per l’aygua car lo pays est fort essut [le pays a soif].”

La Couvertoirade : inscription en ancienne langue d'oc, à l'entrée du cimetière

  • 1687 : Le château ne sert plus de refuge aux villageois mais il est utilisé comme grenier : “Quant au domaine, il consiste en un château et forteresse qui fait partie de l’enceinte du lieu de La Couvertoirade dans lequel les habitants se réduisent en temps de guerre et à présent les fermiers s’en servent pour grenier n’étant point autrement logeable.
  • 1702 : Les habitants s’arment et restaurent les portes par crainte des Camisards.
  • 1768 : La Couvertoirade cesse d’être un membre de la commanderie de Sainte-Eulalie ; elle devient une commanderie indépendante.

La Couvertoirade : intérieur de l'église des Hospitaliers

  • 1792 : Terres et bâtiments sont vendus comme bien national.
  • 1895 : L’ensemble des remparts est classé Monument historique.
  • 1945 : L’église, le château, l’ancien presbytère et l’ancien cimetière sont classés Monuments historiques.
  • 1934 : La maison Grailhe est inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.
  • 1944 : Le site de la commanderie et ses abords sont inscrits à l’inventaire supplémentaire des Monuments historiques.

La Couvertoirade : le château des Templiers

Le château des Templiers

  • Les Templiers ont bâti le château, à la fin du XIIe siècle ou au début du XIIIe, sur un promontoire rocheux favorable à la défense.
  • L’appareil est en petits moellons carrés.
  • Le château comporte un petit donjon abritant un four, une citerne et trois chambres à l’étage. Il est adjacent au donjon principal, de style roman à contreforts plats apparentés à des lésènes.
  • Les Hospitaliers ajoutèrent une tour supplémentaire accolée au donjon, qui est aujourd’hui en partie ruinée. En revanche, le donjon lui est en très bon état de conservation.

La Couvertoirade : le château des Templiers

  • Des bâtiments primitifs, subsistent :
    - La porte d’entrée, en plein cintre et à demi-taillée dans le roc, est surmontée d’une large bretèche décrite en 1743 : « a l’entrée dudit chasteau passant par une grosse tour crenellee au dessus du portail de laquelle y a une grande meurtrière ».
    - Les murs du donjon sont renforcés de contreforts qui devaient supporter en leur sommet des mâchicoulis.
    - La voûte du chœur de la chapelle des Templiers.

La Couvertoirade : l'église des Templiers

L’église des Templiers

  • La première église de La Couvertoirade se trouve à 500 mètres plus à l’est, au lieu-dit Saint-Christol. Les Templiers l’ont conservée pour la population, et se sont réservés l’usage d’une chapelle dans la partie Nord de leur château.
  • Datée de la fin du XIIe siècle, l’église des Templiers est correctement orientée. La Couvertoirade : vitrail récent
  • Au XIVe siècle, les ouvertures de la nef sont reprises et les voûtes remontées.
  • 1762 : Un texte publié par l’abbé Caubel, situe cette chapelle dans le château : « a gauche, grande pièce voutee... joignant laquelle est un escalier de pierre qui conduit a droitte a une espèce d’ancienne chapelle voutee. » Ce même texte mentionne une pièce située au-dessus de la chapelle.
  • La voûte en plein cintre de cette chapelle est encore visible à l’extrémité Est du donjon dont le mur oriental forme le chevet de ce petit sanctuaire.
  • Le chevet comporte une baie étroite dont l’arrondi supérieur est formé d’une simple encoche taillée dans son linteau.

La Couvertoirade

Les précepteurs du Temple

  • 1273 : Frère Raimond Bermond

La Couvertoirade : l'église des Hospitaliers

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

Se reporter à la liste des commandeurs de Sainte-Eulalie-de-Cernon

La Couvertoirade : la lavogne

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

La Couvertoirade

Sources de référence

  • Amis de La Couvertoirade : La Couvertoirade - Visites guidées. Millau (1996).
  • Avec l’aimable collaboration du site officiel de La Couvertoirade : http://www.lacouvertoirade.com/tour...
  • DU BOURG (M.A.) : Histoire du grand prieuré de Toulouse. Toulouse (1883).
  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon.
  • SOUTOU (A.) : La Couvertoirade. "Archéologia" N°61 (1973).

La Couvertoirade

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0