Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Soulomès (Lot)

Retour en haut

L’église de Soulomès présente d’intéressantes fresques du XVIe siècle ; un chevalier y arbore le costume noir de l’Ordre, timbré de sa croix de Malte.

Propriété privée - Seule l’église se visite

Origine & Situation

  • L’histoire de la commanderie de Soulomès est directement liée à celle des Hospitaliers d’Espédaillac qui deviendra, au XIVe siècle, la commanderie de Durbans (La Salle-Durbans).
  • Il est probable que dès le XIIIe siècle, Templiers et Hospitaliers cohabitèrent dans une seigneurie relevant des FENELON, seigneur de Nougayrol.

Soulomès : l'église

Histoire de la commanderie

  • 1258 : Soulomès (Solomo) devient le membre principal de la commanderie des Hospitaliers d’Espédaillac, puis de Durbans.
  • 1271 : Date du plus ancien document sur Espédaillac. A cette époque, il existe des différents déjà anciens entre les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem de l’Hôpital d’Espédaillac et les De Barasc, seigneurs du lieu. Soulomès : Vierge à l'Enfant
  • 1280 : L’abbaye de Marcilhac cède l’église Sainte Marie-Madeleine de Soulomès aux Hospitaliers.
  • 1296 : Le titre exact du commandeur Pierre de Raymond est « religiosus vir Raymundus, miles praeceptor domus Hospitalis de Espedalhaco et Solome ».
  • Vers 1315 : Le commandeur est contraint de quitter Espédaillac ; il s’installe dans la maison-forte de La Salle, à Durbans.
  • Au XIVe siècle, Soulomès devient le lieu de résidence du commandeur d’Espédaillac.
  • A cette époque, la commanderie de Soulomès comprenait : un château, une église, la métairie de Lolmède, du labourage de deux paires de bœufs et des rentes provenant des redevances d’une centaine de tenanciers.
  • 1544 : Un procès-verbal de visite de la commanderie détaille l’agencement des lieux ; il donne également de précieux renseignements sur les objets, l’habitat et les termes employés pour qualifier les ustensiles, les meubles, les vêtements...

Soulomès : armoiries de Gaston de Verduzon situées au-dessus du portail de l'église

  • 1666 : Une visite qualifie le château de Soulomès de « bien logeable avec un grand corps de logis attaché à une grande tour au bout de laquelle est la prison, et de l’autre côté, l’église. La basse-cour est fermée de hautes murailles et on y entre par une grande porte cochère ; à droite s’y trouve une écurie et dans un coin fermé de murs une étable à pourceaux et un volailler. Un pont-levis franchissant la basse-cour donne accès dans une cour plus petite sur laquelle donnent caves et écuries... »
  • 1762 : Dépendante du grand prieuré de Saint-Gilles, la commanderie de Durbans consiste en :
    - son chef, ledit Durbans, et aux métairies de la Salle, Plaguebens, Tartabelle, et La Clède en dépendants
    - au membre et prieuré d’Espédaillac
    - au membre et prieuré de Grèzes
    - au membre de Soulomès et métairie de Lourmède en dépendant

Soulomès : le château

La commanderie de Soulomès

  • De l’ancienne commanderie subsiste « la maison du commandeur » avec ses fenêtres à meneaux et une avancée en mâchicoulis sur corbeaux.

Soulomès : l'église

L’église Sainte Marie-Madeleine

  • Dédiée à Sainte-Marie-Madeleine, l’église date du XIVe siècle.
  • C’est un bel édifice gothique à clocher-porche. Sa partie basse appartient peut-être à un édifice du XIIe ou du XIIIe siècle, antérieur à la donation aux Hospitaliers.
  • La chapelle Nord-Est fut ajoutée sans doute à la fin du XVIe siècle ou au début du siècle suivant, tandis que le chevet était reconstruit.

Soulomès : clocher de l'église

  • L’église fut entièrement peinte en deux campagnes dans le courant de la 1ère moitié du XVIe siècle, avant que ne soient ajoutées les deux chapelles Sud.
  • Un bénitier de granit est sculpté d’une belle croix ancrée.
  • L’église abrite une châsse reliquaire du XIIIe siècle et un sarcophage du XIIe siècle provenant d’un cimetière découvert sous la place, devant le porche.
  • 1802 : Cette date est inscrite sur le portail.
  • Toute l’élévation Ouest de la tour-clocher a été reconstruite au début du XIXe siècle.

Soulomès : fresque dans l'église

Les fresques de l’église

  • 1938 : Dans le chœur sont dégagées d’intéressantes fresques consacrées à la vie du Christ : la Passion et la Résurrection.
  • La réalisation de ces peintures remonterait au deuxième quart du XIVe siècle, ce qui paraît s’appliquer aux caractéristiques stylistiques développées par l’ensemble et en outre, correspondre à la période où les Hospitaliers font usage de vêtements noirs arborés par le commandeur dans la scène avec saint Jean-Baptiste.

Soulomès : fresques dans l'église Soulomès : fresques dans l'église Soulomès : armoiries du pape Jean XXII

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1257 : Peyre Martel
  • 1280 : Pierre de Raymond
  • 1299 : Bernard Maury
  • 1316 : Raymond de Sarrouil Soulomès : le bénitier
  • 1341-1344 : Bernard de Lemoziès
  • 1347-1357 : Etienne de Capdenac
  • 1365 : Pierre de Senecat
  • 1398 : Durant Malhac
  • 1447-1456 : Pierre de Montlezun (Monthugon)
  • 1476-1485 : Guillaume de Ricard
  • 1485 : Antoine de Murat
  • 1490 : Bernard de Bérenguier
  • 1490-1500 : Mathelin de Cubili
  • 1500 : Jean de Roquelaure
  • 1508 1513 : Claude de Poitiers
  • 1514-1518 : Gaston de Verduzon
  • 1518-1519 : Gabriel Murat de l’Estang de Pomayrols
  • 1524-1539 : Bertrand de Rozet du Colombier
  • 1539-1544 : Yves de Priam
  • 1545-1547 : Jacques de la Touge-Lafaige
  • 1557 : Charles d’Urre de Venterol
  • 1560-1561 : Pierre Hébrailh
  • 1574 : François de Puget
  • 1590 : Claude Flotte de Meaulx
  • 1616-1626 : Honoré de Quiqueran-Beaujeu Soulomès : détail d'architecture
  • 1636-1640 : Melchior de Barras de Clamens
  • 1647-1656 : Blaise de Mont
  • 1657-1669 : Martial de Galéon Chasteauneuf
  • 1683 : Jean-Jacques de Verdelin
  • 1692 : Philibert Emmanuel de Renaud d’Alins
  • 1701 : Chevalier de Crillon
  • 1717 : François de Séguier-Piosin
  • 1734 : François-Claude de Simiane
  • 1741-1746 : Pierre Josèphe de Béon-Masses-Cazeaux
  • 1753 : Paul de Javon de Baroncelli
  • 1771 : Alexandre d’Esparbés de Lussan
  • 1779 : Gaspard François de Lacroix de Sayve
  • 1790-1792 : Sauveur de Foresta

Soulomès : l'église

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Soulomès : la place du village

Sources de référence

  • DU BOURG (M.A.) : Histoire du Grand-Prieuré de Toulouse. Toulouse (1883).
  • RAYBAUD (J.) : Histoire des grands prieurs et du prieuré de Saint-Gilles. Nîmes (1905).
  • JUILLET (J.) : Templiers et Hospitaliers en Quercy : les commanderies. Dijon (1999).

Soulomès : la place et l'église

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0