Le Créhat (Côtes-d’Armor)

Retour en haut

La petite chapelle du Créhat présente un pavage intérieur de pierres tombales anépigraphes. La datation et la description de ces pierres sont encore sujets à discussions.

La chapelle peut se visiter

Le Créhac : la chapelle (cliché de Michel Doursenaud)

Le Créhac : la chapelle (croquis de Paula Giauffret)

Origine & Situation

  • 1182 : Bien qu’apocryphe, la charte de Conan IV donnée à frère Guillaume Ferron, religieux du Temple, mentionne Crihirac parmi une centaine de localités templières.
  • Le Créach (ou Créac’h, Créhac) est un hameau de la commune actuelle de Plédran.

Le Créhac : armoiries dans les vitraux de la chapelle

Histoire de la commanderie

Le Créhac : armoiries des Rouzault ou Rouault de Craffault

  • 1182 : Dans les environs de Plédran, les Templiers possèdent divers biens dont certains noms sont difficiles à retrouver : Cleerfonten [Clairefontaine en Plédran], La Rochodert [La Roche en Plédran], Sencheco [Saint-Quihouët en Plaintel], le Montfrocher [inconnu], Ilfiniac [Iffiniac], unam villam quam dederunt duo filii Cahat [le village donné par les fils de Cahat est et restera sans doute inconnu].

Le Créhac : armoiries des Rouzault ou Rouault de Craffault

  • Le commandeur possédait également un moulin à Créhac, une dîme sur les terres avoisinantes et une juridiction s’étendant dans les trois paroisses de Plédran, Plaintel et Plémy.
  • L’histoire du Temple de Créhac demeure inconnue par manque de sources documentaires.
  • 1681 : Au Créhac, le commandeur de La Nouée a une chapelle « fondée de saint-Jean-baptiste, avec assemblée le jour de la feste de ce Bienheureux, et droits et prééminences uniques et anciens en icelle chapelle ».

Le Créhac : la chapelle

La chapelle Saint-Jean

  • La petite chapelle Saint-Jean est construite sur un plan assez simple.
  • Le portail et la façade ont été reconstruits à la fin du XVIIe siècle.
  • Le reste de l’édifice semble dater du XIIIe siècle.
  • Aujourd’hui, la chapelle présente un pavage de pierres tombales classé Monument historique depuis 1926.

Le Créhac : le choeur de la chapelle

Le pavage de la chapelle

  • Olivier Pagès évoque ce pavage :

...Cette chapelle n’a de remarquable que son sol dallé de deux douzaines de pierres tumulaires, historiées, mais anépigraphes [1]....

...Certaines de ces tombes devaient venir du « champ de l’église », il y avait un cimetière devant la chapelle...

Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale

  • M. Paul Delabigne-Villeneuve s’exprime sur le sujet :

Ces pierres sépulcrales, au nombre de vingt-quatre, sont incrustées dans le carrelage de la chapelle : elles portent toutes à leur surface de longues croix gravées au trait, variées de forme et de dimension. Il y en a de pattées, de recroisettées, de fleuronnées, d’ancrées, etc., presque toutes sont accostées de divers attributs, indiquant l’état ou le métier du défunt, livres à fermoir, ciseaux, hache, équerre ; quelques-unes ont un écu armorié et une épée figurée auprès de la croix, dont la partie inférieure repose constamment sur des degrés. Je ne crois pas aucune de ces pierres antérieure au XVIe siècle.

  • Au fil des ans, les relevés effectués des ornementations des pierres laissent apparaître des différences. Il est donc difficile d’en donner une lecture sérieuse et adaptée. Contentons-nous de les admirer !

Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : pierre tombale Le Créhac : relevé du pavement (croquis de F. de la Messelière)

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Le Créhac : vitrail récent

Sources de référence

  • Archives départementales des Côtes d’Armor pour l’extrait du plan napoléonien.
  • Avec l’aimable collaboration de Michel DOURSENAUD.
  • CORSON (G. de) : Les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem, dits chevaliers de Malte, en Bretagne. Nantes (1902). Le Créhac : armoiries de la famille de Plédran
  • FREMINVILLE (Chevalier de) : Dalles tumulaires de Templiers à la chapelle de Saint-Jean de Créac’h. Mémoires et dissertations sur les antiquités nationales et étrangères publiés par la société royale des antiquaires de France. Paris (1811).
  • GIAUFFRET (P.) : Plédran, des origines à nos jours. Saint-Brieuc (1981).
  • L’INSOLITE N°30 : Epitaphier de l’Ordre du Temple par Les Amis de l’Insolite. 220 pages (2006).
  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon.
  • PAGES (O.) : Le pavement de Saint-Jean du Créach, chapelle des Hospitaliers de Jérusalem. Société d’émulation des Côtes-d’Armor, Tome CXXIII (1995).

Notes

[1] Se dit d’un monument, d’une monnaie ou d’un sceau dépourvu d’inscription

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0