Le Temple de Londres

Retour en haut

L’église du Temple de Londres est célèbre pour son architecture et ses gisants dits "Templiers". Mais qu’en est-il réellement ?

Se visite selon des horaires d’ouverture

Le Temple de Londres

Temple de Londres : The Round (1809) - Pugin and Rowlandson

Origine & Situation

  • Au milieu du XIIe siècle, les chevaliers du Temple s’installent à High Holborn, à l’ouest de la Cité de Londres ; Hugues de Payens lui-même aurait initié cette fondation. Mais ce lieu devient bien vite trop étroit pour la communauté.
  • Vers 1160, les Templiers achètent un grand terrain où se situe le Temple de Londres actuel (entre Fleet Street et la Tamise). L’Ordre y implante son siège pour l’Angleterre.
  • Au bord de la Tamise, la nouvelle enceinte comporte : une église, des résidences, des équipements pour la formation militaire ainsi que des aires de repos pour les frères novices et les militaires.

Le Temple de Londres

Histoire de l’église du Temple (The Temple Church)

  • 10 février 1185 : Cérémonie d’inauguration de l’église du Temple présidée par Héraclius, patriarche de Jérusalem, avec probablement la présence de Henri II d’Angleterre.

Temple de Londres : inscription relative à l'inauguration du monument (1185)

  • L’ordre du Temple est très puissant en Angleterre ; le maître du Temple siége au parlement comme primus baro [1].
  • Le Temple sert de banque de dépôt, au grand détriment de la Couronne qui souhaiterait pouvoir saisir les fonds que les nobles confient aux Templiers.

The Temple church (April 1862) - J. Wykeham Archer

  • 1312 : Edouard II se voit confier les biens de l’ordre du Temple.
  • 1324 : Ces biens sont transférés à l’ordre de l’Hôpital.
  • 1540 : L’église redevient propriété de la couronne lorsque Henry VIII supprime l’ordre de Malte en Angleterre et confisque leurs biens. Le prêtre de l’église portera le titre de « maître du Temple ».
  • Depuis 1608, l’église sert de chapelle à deux institutions de formation professionnelle pour les avocats et les juges : Inner Temple et Middle Temple.

Temple de Londres : vitrail

  • 1666 : L’église est miraculeusement épargnée par le “Great Fire” de Londres.
  • Néanmoins, l’ensemble est rénové par Christopher Wren, avec notamment l’édification d’un retable et l’introduction d’un orgue dans l’église.
  • 1841 : Sydney Smirke et Decimus Burton décorent les murs et les plafonds dans le style néogothique.
  • 1941 : L’église est fortement endommagée lors de la Seconde Guerre mondiale ; elle sera en grande partie reconstruite.

Temple de Londres : plan de l'église

1. Gisants des chevaliers ; 2. Fonts baptismaux ; 3. Inscription commémorative de l’inauguration de 1185 ; 4. Couvercle de cercueil du XIIIe siècle ; 5. Monument de Plowden ; 6. Escalier d’accès à la cellule pénitencière ; 7. Retable ; 8. Piscines ; 9. Gisant de Bishop ; 10. Chaire ; 11. Stalle du trésorier du Middle Temple ; 12. Stalle du trésorier du Inner Temple ; 13. Tombe en laiton ; 14. Tribune de l’orgue ; 15. Monument de Martin ; 16. Tombe de Selden ; 17. Porche sud ; 18. Crypte ; 19. Site de la chapelle Sainte-Anne ; 20. Porche ouest ; 21. Cercueils anciens en pierre

Temple de Londres : The Round avec les emplacements des sépultures

Architecture de l’église du Temple

  • L’église comporte :

. une rotonde : « the Round », construite en 1185 et d’un diamètre de 16,76 mètres. La coupole centrale est portée sur six faisceaux de colonnettes ; autour, court un déambulatoire de douze travées alternativement carrées et rectangulaires. L’image ci-dessus montre les anciennes positions et les nouveaux emplacements des tombeaux découverts en 1841.

. un porche Ouest construit en 1195

. une crypte de la chapelle Sainte-Anne construite en 1220

. un chœur rectangulaire : « the Chancel » , reconstruit en 1240 pour un ensemble plus grand. La hauteur de la voûte est de 11 mètres.

. un porche Sud, construit en 1953

  • Dans l’angle nord-ouest du chœur, un escalier mène à la cellule pénitentielle où on aurait laissé mourir de faim Walter-le-Bacheler, grand précepteur d’Irlande.

Temple de Londres : The Round et les gisants

Les gisants

  • Les gisants du Temple de Londres ont déjà fait couler beaucoup d’encre.
  • La disposition actuelle des tombeaux en marbre du Sussex est récente. Ils ont été découverts en des lieux éparses du Temple.
  • 1622 : Burton signale une épitaphe marquetée de laiton sur un grand marbre bleu : Hic requiescit Constantius de Hoverio quondam visitator generalis ordinis Militiae Templi in Anglia, Francia et in ...

Temple de Londres : sarcophage en pierre

  • 1631 : John Weever signale dans son Sepulchral Monuments une autre épitaphe qu’il a lue dans un livre chez Cotton : Hic requiescit…..R………Ep…. Quondam visitator generalis ordinis Militiae Templi in Anglia et in Francia et in Italia... L’auteur précise qu’elle était sur un gisant aux jambes croisées, celui de Robert de Ros (Rosse, Roos,...).

Temple de Londres : cercueil en plomb

  • Guillaume le Maréchal Temple de Londres : gisant de Guillaume le Maréchal
  • Guillaume est le fils de Jean le Maréchal et de Sybille de Salisbury. Le surnom de « Maréchal » remonte à son grand-père Gilbert, maréchal de la cour du roi Henri Ier Beauclerc.
  • 1215 : il sert de négociateur, dans le Temple, lors d’un conflit opposant le roi Jean d’Angleterre et les barons.
  • 1219 : sur son lit de mort, Guillaume se “donne” au Temple : Ecoutez-moi : il y a très longtemps que je me suis donné au Temple ; maintenant je m’y rends. A l’annonce de cette mort, Guillaume des Barres reconnut en lui le « meilleur chevalier du monde ».

. Devenu templier, Guillaume est inhumé dans l’église du Temple de Londres. Son gisant le représente en chevalier armé d’un épée qu’il tient fermement de la main droite et dont la lame traverse le crâne d’un lion qu’il foule à ses pieds. A droite, sous l’écu, dépasse un bâton...

  • Guillaume le Maréchal, fils ainé du précédent Temple de Londres : gisant de Guillaume le Maréchal fils
  • 1219 : Guillaume le Maréchal, dit le jeune, succède à son père comme 2ème comte de Pembroke et Lord Maréchal d’Angleterre.
  • 1224 : Guillaume se marie avec Aliénor d’Angleterre.
  • 1230 : Il accompagne le roi en Bretagne et prend la tête de l’armée quand le roi rentre en Angleterre.
  • 1231 : mort de Guillaume qui est inhumé aux côtés de son père, dans le Temple de Londres. S’est-il donné au Temple ?

Armoiries de Guillaume Maréchal - Matthew Paris, British Library MS Royal 14 C VII f. 117

  • Gilbert le Maréchal, 3ème fils de Guillaume Temple de Londres : gisant de Gilbert le Maréchal
  • Entré dans les ordres, il en sort à la mort de son frère Richard pour prendre le titre de 4ème comte de Pembroke.
  • 1235 : Gilbert épouse Marjorie d’Écosse.
  • 1241 : mort de Gilbert qui est inhumé aux côtés de son père, dans le Temple de Londres. S’est-il donné au Temple ?

Temple de Londres : Gilbert le Maréchal

  • Geoffrey de Mandeville Temple de Londres : gisant de Geoffrey de Mandeville
  • Ce gisant est attribué à Geoffrey de Mandeville, fils de Guillaume de Mandeville et de Margaret de Rye. Il héritera d’un patrimoine amputé.
  • Les traditions familiales de fidélité et de loyauté de Geoffrey à son souverain sont compromises par les contraintes et les pressions contradictoires de la guerre civile.
  • Tardivement, il épouse Roisia, la fille d’Aubrey II de Vere.
  • 1144 : mort de Geoffrey de Mandeville. Mais étant frappé d’interdit, son corps ne sera pas enterré avant 1163, après avoir été absous par le pape Alexandre III.
  • Il est finalement inhumé à l’église du Temple de Londres.

  • Robert de Ros Temple de Londres : gisant de Robert de Ros
  • Aux armes de la famille de Roos, une tradition contestée attribue ce gisant à Robert, fils de Everard de Ros, baron de Helmsley et Rohese Trusbut.
  • 1191 : Robert épouse Isabelle Mac William.
  • 1227 : Mort de Robert de Roos qui sera inhumé à l’église du Temple de Londres.

Armoiries de Robert de Ros

  • Chevaliers non identifiés

Temple de Londres : gisant de chevalier non identifié Temple de Londres : gisant de chevalier non identifié

Temple de Londres : gisant de chevalier non identifié Temple de Londres : gisant de chevalier non identifié

Temple de Londres : gisant de chevalier non identifié

  • Ces chevaliers ne sont pas identifiés et ne peuvent donc pas être considérés comme des Templiers.
  • Pour les deux gisants du haut, remarquez que l’épée est posée sur la pierre : elle n’est pas portée par le défunt bien que rattachée à lui par un baudrier. La vue de profil en bas est très explicite.

  • Couvercle de sarcophage Temple de Londres : couvercle de sarcophage
  • Couvercle de sarcophage en marbre de Purbeck et de forme triangulaire dite ‘’en dos d’âne’’.
  • Une tête de lion est posée en haut et au sommet. De la bouche part l’arête principale qui se termine par une tête d’agneau dont la langue est tirée.
  • Pratiquement au milieu du couvercle, sur les rampants retombent deux rinceaux végétaux différents, accrochés au faîtage.

Temple de Londres : sarcophage

Temple de Londres : vitrail

Les précepteurs du Temple

  • 1219 : Aimery de Sainte-Maure

Temple de Londres : The Round

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Temple de Londres : tombe de Goldsmith

Sources de référence

  • DUBY (G.) : Guillaume le Maréchal ou le meilleur chevalier du monde. Fayard (1984).
  • L’INSOLITE N°30 : Epitaphier de l’Ordre du Temple par Les Amis de l’Insolite. 220 pages (2006).
  • LAMBERT (E.) : L’architecture des Templiers. Paris (1978).
  • LEWER (D.) : The Temple Church.
  • LEWER (D.) & DARK (R.) : The Temple Church in London. London (1997).
  • RICHARDSON (E.) : The ancient stone and leaden coffins, encaustic tiles, etc., recently discovered in the Temple church (1845).
  • RICHARDSON (E.) : The monumental effigies of the Temple Church, with an account of their restoration in the year 1842. Londres (1843).

Notes

[1] Premier baron du royaume

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0