Sours (Eure-et-Loir)

Retour en haut

Au XIVe siècle, la commanderie de Sours du Pays Chartrain se compose des maisons du Temple de Sours, de Chartres, d’Arville, de La Boissière, de Mondoubleau, de Blois et de celle de l’Hôpital d’Ablainville.

Propriété privée - Ne se visite pas

Sours : la commanderie

Sours : cour intérieure de la commanderie

Origine

  • Sours a été fondée par Alix, fille de Louis VII et d’Aliénor d’Aquitaine. Sours : intérieur de la tour
  • Alix épousa Thibaut V, comte de Blois et Sénéchal de France. Ce dernier fut l’un des principaux bienfaiteurs des Templiers dont il avait apprécié la valeur pendant la croisade où il mourut en 1191.
  • 1192 : Alix donne, pour le repos de l’âme de son mari, avec le concours de son fils Louis comte de Blois et de Clermont, généreusement, aux Templiers, son hébergement de Sours et sa chapelle, le tout entouré de fossés, un étang, un moulin à vent, des terres, etc. « Hebergamentum suum de Soiis, cum capella prout fossatis clauditur,... » Sours : plan napoléonien de 1825-1826

La commanderie de Sours

  • La commanderie de Sours est une exploitation agricole.
  • 1195 : Les Templiers réunissent Bonville et ses dépendances à leur domaine de Sours.
  • L’Ordre acquière des biens mais non sans heurts.
  • De sa fondation jusqu’à l’abolition de l’Ordre, le Temple de Sours ne cessa de s’accroître.
  • 1312 : Les biens sont réunis à ceux des Hospitaliers. Sours : portail primitif

Description de la commanderie

Sours : la tour

  • Les murs existants datent de plusieurs époques.
  • Le portail primitif est encore visible. Dans le passage, le mur latéral droit est percé d’une guérite de sentinelle.
  • De part et d’autre de cette entrée, les bâtiments datent des XVe et XVIe siècles.
  • Au fond de la cour s’élève une tour ronde aujourd’hui transformée en fuye [1] à pigeons.
  • Construite en pierres de tailles, cette tour couvre une cave voûtée en arêtes d’ogive.
  • Un vivier ou étang est disposé dans l’enceinte du site. Sours : face sud de la chapelle

La chapelle

  • Autrefois isolée, la chapelle se trouve au beau milieu de la commanderie.
  • L’oratoire, construit en calcaire de Berchères, se compose d’une nef unique à chevet plat.
  • Quatre fenêtres, aujourd’hui murées, éclairaient le lieu de culte. Sours : linteau de porte de la chapelle
  • La porte de la façade ouest est surmontée d’un linteau.
  • Une magnifique charpente (XVe siècle) en bois de châtaignier couvre l’édifice. Sours : charpente de la chapelle

Les précepteurs du Temple

  • 1236 : Frère Jean
  • 1286 : Guillaume Gaudin Sours : cour intérieure

Sources de référence

  • Archives départementales d’Eure-et-Loir pour l’extrait du plan napoléonien.
  • Bulletin de la Société archéologique d’Eure-et-Loir : N° 96 & 97 (1983).
  • MANNIER (E.) : Les commanderies du Grand Prieuré de France (1872).
  • METAIS (Ch.) : Les Templiers en Eure-et-Loir. Chartres (1902).

Notes

[1] Colombier

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0