Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Loives (Isère)

Retour en haut

La ferme des Loives, ancienne dépendance de l’ordre de Saint-Antoine de Viennois, conserve une impressionnante série de peintures murales du XIVe siècle.

Propriété privée - Ne se visite pas

Loives : la maison et la tour

Origine

  • Au hameau des Loives (ou Louaves), sur la commune de Roybon, se dressent les bâtiments d’une maison de l’ordre de Saint-Antoine du Viennois.

  • Cette habitation, et la tour qui la domine vers l’est, sont les restes d’un château qui a d’abord appartenu aux Dauphins avant de devenir un hôpital dépendant de Saint-Antoine.
  • 1299 : Le Mas de Chazalet, inféodé à Guigues Vehier, est déclaré exister dans le Mandement de Roybon et être confiné par les Terres de l’Hôpital de les Loives et par un petit chemin d’où l’on allait de Notre-Dame-des-Loives jusqu’à Saint-Antoine.

Loives : la maison

L’Hôpital-de-les-Loives

Loives : face nord de la tour

  • Cette ancienne maison forte des abbés de Saint-Antoine, établie dans la vallée de la Galaure, était le centre d’un vaste domaine agricole appartenant aux Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem.
  • Il y eut plusieurs contestations entre les Dauphins et l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem ; elles furent terminées par un traité du 19 avril 1317, portant échange, par lequel l’Ordre céda au Dauphin Jean ce qu’il possédait à Beaurepaire, à la Valdore etc. ; et le Dauphin donna en remplacement, entre autres choses, tous les droits de vingtain, civérages, chevalages et de moissons qui lui appartenaient aux Loives et au Laric. Montfalcon : ruines du château
  • 26 février 1327 : Pour mettre les habitants des Loives à l’abri des guerres qui existaient entre les Dauphins et les Comtes de Savoie, un traité fut signé entre le Dauphin et le commandeur de Saint-Paul, du Laric et des Loives ; il était nécessaire de rassembler et de mettre en état de se défendre la population.

Loives : pavage d'origine de la chapelle

  • Le commandeur s’obligea donc de faire construire un fort à ses frais, dans la paroisse et juridiction des Loives, sur le Molard, appelé Montfalcon Montisfalconis, feu Parochiœ et territorii Loiviarum.
  • 1402 : Le commandeur des Loyves peut établir un béal [1] pour ses moulins et prés. Loives : peintures murales

Les peintures murales

  • L’habitation possède encore, dans les combles, toute la partie supérieure d’un décor peint du XIVe siècle.
  • Ces peintures couvraient entièrement les murs et la charpente d’une vaste salle résidentielle (aula) d’environ 15m sur 7m, coupée dans sa hauteur au XIXe siècle par la pose d’un plancher.
  • Dans la partie triangulaire formée par les deux pentes de la toiture, est représenté un tournoi dont les deux héros sont un comte de Savoie et un dauphin.
  • Derrière chacun d’eux, un arbre et un monstre : l’un tient une flûte, l’autre joue des cymbales.

Loives : peintures murales Loives : peintures murales

  • Au-dessous, sept écussons : ceux du Dauphin de Viennois, du Comte de Savoie, du Comte de Forez, d’un membre de la branche d’Achaïe de la Maison de Savoie, d’un Prince d’Orange, d’un Comte de Châlons et d’un Comte de Genève.
  • Au-dessous encore, une combinaison de carrés et de losanges forme une décoration originale ; plus bas enfin, une draperie dont les replis de diverses couleurs descendent jusqu’à une plinthe noire qui se termine sur le plancher du 1er étage de la maison.
  • A partir du 7ème écusson, une rangée d’autres écus, placés par ordre d’importance, fait le tour du galetas [2] et vient rejoindre l’écusson delphinal.

Loives : peintures murales

  • On compte 39 écussons au total, dont les armoiries de quatre premiers abbés de l’ordre de Saint-Antoine et ceux de la noblesse du Dauphiné.
  • Sous le triangle opposé de la toiture, apparaît un autre tableau représentant une femme agenouillée, les mains jointes, devant le patron du Dauphiné, saint Georges, qui terrasse le démon et le perce de sa lance ; derrière eux, les mêmes arbres que su le premier tableau, avec un chien et un lièvre.

Loives : peintures murales Loives : peintures murales

  • Selon G. VALLIER, lors de la restauration de sa propriété des Loives, le grand-maître de l’ordre de Saint-Antoine aurait fait placer autour de la salle principale, les armoiries des principaux donateurs de la Maison de l’Aumône de l’Abbaye.

Loives : vue arrière de la maison

Sources de référence

  • VALLIER (G.) : Les peintures murales des Loives de Montfalcon. Valence (1891).

Notes

[1] Canal, fossé

[2] Combles

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0