Richerenches (Vaucluse)

Retour en haut

La maison du Temple de Richerenches fut la première fondée dans le marquisat de Provence. Aujourd’hui, le village montre d’intéressants vestiges de son passé.

Richerenches : porte et remparts

Origine et Situation

Richerenches : affiche de l'exposition (1998)

  • Mars 1136 : Frère Arnaud de Bedos reçoit de l’évêque Pons de Grillon, Tiburge d’Orange et de quelques co-seigneurs de la ville, le palais et l’église Saint-Jean situés dans l’enceinte même de Saint-Paul-Trois-Châteaux.
  • Avant la fin de cette même année et en présence notamment de Hugues de Bourbouton, il reçoit une donation de terres dans la région de Richerenches.
  • Juin 1138 : Hugues de Bourbouton fait sa profession dans l’ordre du Temple. Ses parents Hugues, sa femme, Bertrand leur neveu et Ripert Folraz, donnent tout ce qu’ils possèdent à Bourbouton.
  • La première maison du Temple voit alors le jour à Bourbouton. Mais rapidement et à cause de l’humidité provoquée par "la montée des eaux", les Templiers se déplacent vers Richerenches. Richerenches : hameau de Bourbouton

La préceptorie de Richerenches

  • 1138 : L’église est achevée ; Richerenches devient une maison régulière.
  • 28 août 1152 : Bertrand de Bourbouton, neveu du précepteur du même nom est reçu dans l’Ordre par Pierre de Rovière, en présence de Déodat de L’Etang précepteur et bailli de Richerenches. Richerenches : tête sculptée
  • La préceptorie rayonne dans toute la région. Elle est spécialisée dans l’élevage des chevaux destinés aux croisades.
  • 1296 : Le maître de Provence Guigues Adhémar, et Guillaume Hugolin, précepteur de Richerenches, reçoivent en fief le château de Grillon avec toutes ses dépendances.
  • L’importance de Richerenches s’étend alors sur toute la Provence avec des dépendances comme : Grillon : donation en 1149, par Guillaume de Grillon ; Lagarde Paréol : donation en 1138 ; Valréas ; Visan. Richerenches

La commanderie de Richerenches

Richerenches : écoulement pour l'eau

  • 1312 : Les biens du Temple sont donnés aux Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem avant d’être récupérés par le Saint-Siège en 1317.
  • 1335 : 5000 hommes commandés par Guichard de Poitiers et Hugues Adhémar pillent et dévastent les châteaux de Valréas et de Richerenches, incendient maisons, moulins et l’église de Richerenches.
  • Au milieu du XIVe siècle, le village est complètement abandonné.
  • 1502 : Un acte d’habitation est concédé par le Collège du Roure en Avignon, possesseur du fief. Il énumère les conditions dans lesquelles de nouveaux habitants peuvent s’y établir : construire dans un délai de 25 ans une église (1502-1546), un presbytère et entourer le bourg d’une enceinte. Richerenches : plan cadastral de 1813

Description de la commanderie

  • Le Temple de Richerenches se composait de deux bâtiments parallèles et semblables soutenus et défendus par des arceaux.
  • Ces bâtiments s’étendaient de l’est à l’ouest ; ils avaient chacun une longueur de 32m et une largeur de 11m, laissant entre les deux un espaces de 6m.
  • La grande porte d’entrée de la commanderie, située vers l’ouest, faisait face à la cour comprise entre ces deux bâtiments.
  • Du côté du sud se trouvaient des logements intérieurs.
  • Au XVIe siècle, l’enceinte forme un quadrilatère doté de tours d’angle et qui a au nord : 74m, au sud : 81m, à l’est 58m et à l’ouest 55m.
  • La maison fortifiée, le chevet de l’église et la porte occidentale de l’enceinte sont les seuls témoins (en élévation) de l’établissement templier. Richerenches : l'église et les remparts

Vestiges actuels

  • Il subsiste la maison templière, une magnifique nef de 32m de long sur 11m de large.
  • Cette longue construction en pierre est soutenue par d’énormes contreforts extérieurs de 1,60m de profondeur et 1,70m de largeur. Ceux-ci sont reliés à leur sommet par des arcs.
  • Les remparts sont très bien conservés. Ils suivent la trace d’un ancien mur d’enceinte de la commanderie qu’ils ont remplacé. Richerenches : l'église

L’église du village

  • L’église Notre-Dame du Temple, achevée en 1147, fut détruite avec l’abolition de l’Ordre.
  • Reconstruite au début du XVIe siècle, elle est entièrement rénovée en 1994.
  • A l’intérieur est exposée une pierre gravée du nom d’Hugues de Bourbouton, premier commandeur de Richerenches, retrouvée enchâssée en partie basse, dans la maçonnerie du chevet. Richerenches : épitaphe de Ugo de Bourbouton

Les précepteurs du Temple

  • 1136-1138 : Arnaud de Bedos Richerenches : page du Cartulaire
  • 1138-1139 : Géraud de Montpeyroux
  • 1139-1141 : Hugues de Bourbouton
  • 1141-1144 : Hugues de Panas
  • 1146 : Raymond de Cruolis
  • 1145-1151 : Hugues de Bourbouton
  • 1151-1161 : Déodat de l’Etang
  • 1161 : Guillaume de Biais
  • 1162-1173 : Déodat de l’Etang
  • 1173-1179 : Foulque de Bras
  • 1179 : Pierre Itier
  • 1180-1182 : Hugolen
  • 1200-1203 : Bermond
  • 1205-1212 : Déodat de Bruisac
  • 1216-1220 : Bermond de Castro-Gaug
  • 1230 : Bertrand de la Roche
  • 1232 : Rostan de Comps Richerenches : sceau de Roustan de Comps (1232)
  • 1244 : Raimond Segnis
  • 1260-1280 : Raimond Chambarut
  • 1208-1288 : Ripert Dupuy
  • 1288-1300 : Guillaume Hugolin
  • 1300-1304 : Pons d’Alex
  • 1304 : Rambaud Alziari
  • 1308 : Guillaume Hugolin

Sources de référence

  • DAILLIEZ (Laurent) : Les Templiers de Provence. Presses Universitaires de Nice et de Corse (1979).
  • DURBEC (Joseph Antoine) : Templiers et Hospitaliers en Provence et dans les Alpes-Maritimes. Préface de Jacques Juillet. Editions le Mercure Dauphinois (2001).
  • RIPERT-MONCLART (M. de) : Cartulaire de la commanderie de Richerenches de l’Ordre du Temple (1136-1214).
  • MIGON (J.-M.) - CARRAZ (D.) : La maison templière de Richerenches (Vaucluse). Archéologie du Midi Médiéval - Tome 26 (2008).
  • Sont remerciés pour leur précieuse collaboration :
    - Patricia & Jean-Marie Costes de l’association Patrimoine Templier de Richerenches,
    - les Archives Départementales du Vaucluse pour l’extrait du plan napoléonien de 1813.
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0