Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Saint-Hippolyte (Pyrénées-Orientales)

Retour en haut

En 60 ans, les Templiers deviendront les propriétaires de la quasi totalité du village et du château de Saint-Hippolyte qu’ils habitent en 1236.

Propriété privée - L’intérieur ne se visite pas

Saint-Hippolyte : le château

Saint-Hippolyte : plan du château

Origine et situation

  • Le nom de Saint-Hippolyte apparaît pour la première fois dans un document du Xe siècle.
  • A partir du XIe siècle, la Cité de Saint-Hippolyte et son château vont connaitre des heures de gloire. Sa situation géographique (dernier village avant la frontière de Salses, contrôles de l’accès de l’étang et de l’accès Nord de la plaine du Roussillon) fait que les rois d’Aragon s’intéressent à Saint-Hippolyte.
  • Au XIe siècle, Alphonse d’Aragon fait fortifier le village.
  • Au XIIe siècle, le roi Jacques d’Aragon acquière le château ; Saint-Hippolyte devient alors fief royal.
  • 1207 : Deux champs et quelques droits seigneuriaux dans le territoire de Saint-Hippolyte vendus en franc-aleu à la milice, un aleu et un fief légués à la même quatre mois après par Bérenger de Palazol, paraissent avoir été le fondement du domaine du Temple. Saint-Hippolyte : le château

Développement du domaine templier

  • Pons de Vernet, riche et puissant seigneur, augmente considérablement la valeur et l’étendue du domaine :
    - en 1208, par deux donations,
    - en 1209, en vendant au Mas-Déu un grand nombre de pièces de terre, de métairies, de fiefs et les droits qu’il pouvait avoir dans le château de Saint-Hippolyte et ses dépendances,
    - en 1211, en léguant par testament le lieu, le château et tout ce qu’il pouvait avoir dans le territoire de Saint-Hippolyte.
  • Les droits sur le château, légués par Pons de Vernet, ne sont sans doute pas complets ou très légitimes puisque nous le voyons vendu une première fois en franc-aleu à la milice, l’an 1236, par le chevalier Pierre de Castello pour 2000 sous melgoriens, et une seconde fois en 1246, par un autre Pons de Vernet, petit-fils du précédent, pour la même somme, avec toutes appartenances et dépendances, chevaliers, vassaux, fiefs, justice civile et criminelle, etc. Saint-Hippolyte : le château

Présence des Hospitaliers

  • 1190 : Les Hospitaliers fondent un Hôpital à Saint-Hippolyte.
  • Cet hôpital subsistera jusqu’au XVIIe siècle : les pauvres y étaient soignés gratuitement.
  • 1312 : Les frères hospitaliers héritent des biens du Temple. Ils sont représentés par le commandeur du Mas-Déu qui deviendra plus tard “seigneur du lieu”. Saint-Hippolyte : le château

Les précepteurs du Temple

  • 1216, 1222, 1244, 1253, 1257 : Cabotus (frère Cabot, commandeur du château)
  • 1220 : ? Poncius
  • 1226, 1236, 1237 : ? Guillelmus Rostagni
  • 1230 : ? Raimundus de Tarderis
  • 1242 : Berengarius de Pinu
  • 1246 : P. Sancius Armoiries de Saint-Hippolyte
  • 1248 : Guillelmus de Castronovo
  • 1250 : Guillelmus de S. Stephano
  • 1255-1256 : Bernardus de Montesono
  • 1258 : S. de Saserila
  • 1260 : Bernardus de Golat
  • 1262 : P. Zabater
  • 1265 - 1266 : P. de Palafurgello
  • 1278 - 1281 : Bernardus de Palacio
  • 1287, 1290-1298 : Berengarius de Aquaviva
  • 1298 : Guillelmus d’Albio
  • 1303 : Jacobus de Garriganis

Sources de référence

  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon (1930).
  • PUIGGARY (M.) : Notice des commanderies, des châteaux et des biens anciennement possédés par les Templiers dans le département des Pyrénées Orientales.
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0