Brulhes (Lot-et-Garonne)

Retour en haut

Bien qu’elles aient été à plusieurs reprises restaurées et transformées, les structures de la commanderie de Breuil (Brulhes), au Temple-sur-Lot, sont encore bien visibles.

Propriété privée - Ne se visite pas

Le Temple de Brulhes

Origine et situation

  • Les Templiers possédaient, entre le Lot et la Garonne, un vaste territoire situé dans les environs de Montpezat.
  • C’est au centre de ce fief, sur les bords du Lot, qu’ils ont construit l’une de leur préceptorie : le Temple de Breuil (de Brulhes). Brulhes : le château

Histoire de la commanderie

  • Au début de sa construction, Brulhes dépend de la maison d’Agen.
  • D’ailleurs les Maîtres d’Agen vinrent établir leur demeure à Brulhes et en firent le chef des établissements de l’Ordre pour la région.
  • Après l’édification du donjon et de ces fortifications, les habitants des campagnes voisines viennent y construire leurs demeures. En peu de temps, une ville se forme et prend le nom de "Château". Le château de Brulhes
  • Dans la dernière partie du XIIIe siècle, les Templiers favorisent cet élan de construction et fortifient la ville pour en faire une grosse bastide.
  • Une charte non datée relate un accord conclu entre le roi et le précepteur de Brulhes ; le premier prend à sa charge les frais de fortifications de la nouvelle bastide, moyennant la cession par les Templiers de la moitié de leur basse juridiction sur ce territoire, des oblies [1] qu’ils y perçoivent, des droits de four, de boucherie, de leude [2] et de péages. Le Temple de Brulhes
  • A la fin du XIIIe siècle, une importante donation vient augmenter l’importance de ce domaine, et surtout les revenus des Templiers.
  • 5 mai 1288 : Le seigneur Guillaume Amanieu de Castelmauron se rend au Temple de Brulhes pour se dessaisir en faveur de son précepteur, Bertrand de la Selve, de sa seigneurie qu’il a sur quelques parties du territoires des Templiers, de tout droit de péage qu’il prélève tant sur terre que sur eau, de l’impôt de passage qu’il perçoit par moitié avec le monastère de Fontgrave sur la rivière du Lot, des dîmes des chapelles de Saint Gervais et de Saint Avic.
  • Le généreux donateur est reçu à sa demande donat de la maison et les Templiers lui promirent la sépulture après sa mort dans leur église "plus 5 messes par an, pour le repos de son âme en l’honneur des 5 plaies de Notre Seigneur". Le village Le Temple, près de Villeneuve sur Lot - Lith. de J.-L. GINTRAC
  • Messire Denys de Polastron la Hillière, alors commandeur de la Cavalerie, de Bordères et du Temple de Brulhes, voulut, à son retour en France, visiter sa commanderie de l’Agenais.
  • Il eut la surprise de voir ses paysans parcourant ses forêts , qui "avec des quantités de chiens, lévriers et furets, armés d’arquebuses chassaient comme de nobles seigneurs".
  • Il tenta de s’interposer pour remédier à cet abus, mais ses vassaux se mutinèrent et allèrent dévaster ses récoltes en représailles.
  • Effrayé par cette révolte, le commandeur réclama la protection royale et le 12 mars 1625, Louis XIII chargea, Jean Rigot, commandeur de Goutz d’aller placer sur la terre et juridiction du Temple de Brulhes les panonceaux fleurdelisés. Brulhes : le château
  • Réunie vers le début du XVIe siècle à la commanderie de la Cavalerie, elle en est détachée vers le milieu du siècle suivant.
  • On lui adjoint à la même époque l’ancienne commanderie de Salvaignas qui a été réunie à celle de Golfech.
  • Parmi les nombreuses dépendances, notons en particulier celle de Dominipech, paroisse située dans la juridiction de Montpezat, Sainte Quitterie d’Agen (ancienne maison des Maîtres du Temple) et son annexe de Sainte-Foy-de-Jérusalem, Salvaignas, Saint-Sulpice-de-Ribalede et Saint-Jean-de-l’Herme, Saint-Caprais et Saint-Jean-de-Villedieu.

Brulhes : porte d'entrée Brulhes : porte d'entrée Temple de Brulhes : plan par masses de culture de 1806

Procès verbal de visite de 1669

"Plus pocède et jouit au dict lieu du Temple ung grand et beau chasteau bien logeable ; il est attaché par ses murailles à ung fort entouré de murailhes ; dans lequel fort y a 30 maisons ou logettes ; sur le portail duquel fort y a une garite grande et fort eslepvée, bastye de bricques, pour la déffence d’icelle ; et tout le dict fort est entouré d’une murailhes de bricques, appartenante au Commandeur. Brulhes : tête à fleur de lys (Base Mérimée)Au coing duquel fort y a une grande tout bastye de bricques ; laquelle tour appartient au Commandeur ; quantes fois on y faict le service de pigeonnier, et, en temps de guerre, elle sert pour la deffense du fort, estant situé en ung lieu fort avantageux pour ce faire. Dans le dict chasteau, en montant au hault du degré, on y rencontre une petite tour, autour d’une chambre faicte en cul de lampe, et une garite qui défend l’entrée du dict fort et flanque le chasteau, qui va respondre à une autre des dictes tours, qui est sur le coing du chasteau ; d’où l’on entre aussy dans l’autre tour, qui est sur la porte du dict chasteau ; laquelle le défend avec les autres tours qui se flanquent l’une à l’autre ; sur lequel du chasteau, y a quelques petites chambres que les habitants tiennent pour y entrer en temps de guerre..." Archives Brulhes, L.XVI.

Brulhes : plan des élévations (Base Mérimée)

Les précepteurs du Temple

  • 1161 - .... : Jourdain de la Contraria
  • 1256 - .... : Pierre Boyer
  • 1281 - .... : Raymond de Cantamerle
  • 1288 - 1295 : Bertrand de la Selve, lieutenant du Maître
  • 1298 - 1300 : Guillaume de Bernard, - idem -

Le Temple de Brulhes (dessin du XVe siècle)

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1312 - 1319 : Bernard d’Arles
  • 1323 - 1325 : Hugues de Lemosi
  • 1346 - 1347 : Raymond de Labaut
  • 1348 - 1349 : Bernard de Lautrec
  • 1358 - 1372 : Bernard del Thor
  • 1372 - 1393 : Raymond de Belpech
  • 1462 - 1473 : Bernard de Vellac
  • 1475 - 1496 : Bernard de Gros
  • 1498 - 1506 : Tannequin de Bussel Le Temple de Brulhes
  • De 1508 à 1650, le Temple de Brulhes est réuni à la Cavalerie
  • 1509 - 1517 : Bertrand d’Esparbès de Lussan
  • 1519 - 1520 : Bernard de Montlezun
  • 1521 - 1532 : Robert de Pagèze d’Asas
  • 1537 - 1544 : Pons d’Urre
  • 1545 - 1555 : Pierre de Beaulac-Tresbons
  • 1557 - 1560 : Charles d’Urre
  • 1563 - 1564 : Jean de la Valette Parizot
  • De 1595 à 1620, la Cavalerie fait partie de la Chambre Prieurale
  • 1620 - 1635 : Denys de Polastron la Hillière
  • 1650 : rétablissement de la commanderie du Temple de Brulhes
  • 1650 - 1669 : François d’Esparbès de Lussan
  • 1675 - 1681 : Pierre du Pont de Gau
  • 1688 - 1689 : Conrad de Raymond Pomeyrol
  • 1693 - 1711 : Jean de Guérin-Castellet
  • 1711 - 1713 : César de Villeneuve-Beauregard
  • 1716 - 1722 : Louis Joseph de Gasq
  • 1723 - 1725 : Octave de Galléans
  • 1725 - 1735 : Amédée de Cays
  • 1735 - 1737 : Jacques des Aigues
  • 1738 - 1744 : Charles de Vignes-Parizot
  • 1744 - 1749 : Joseph de Demandoix
  • 1754 - 1763 : François de Pallavicini
  • 1765 - 1766 : François de Glandevès-Castellet
  • 1772 - ... : Henry Suarez, bailly d’Aulan
  • 1777 - 1786 : Bernard de Polastron-la-Hillière-le-Dain

Brulhes : la commanderie

Le mot du propriétaire

Cette rubrique est ouverte au propriétaire du lieu qui peut ainsi s’exprimer librement. Nous lui demandons de nous contacter : contact@insolite-asso.fr

Le Temple de Brulhes : croquis de Barrére (vers 1850)

Sources de référence

  • Archives départementales du Lot-et-Garonne pour l’extrait du plan napoléonien.
  • Base Mérimée pour quelques-unes des iconographies.
  • BOURG du (M.A.) : Histoire du Grand-Prieuré de Toulouse. Toulouse, (1883).
  • DUBERNARD (J.) : Album du vieil Agen. Editions CTR (1983).
  • LAUZUN (P.) : Les couvents de la ville d’Agen avant 1789, chapitre II : Les Templiers, les Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem. Revue de l’Agenais et des Anciennes Provinces du Sud-Ouest. Bulletin de la Société des Sciences, Lettres et Arts d’Agen (31 janvier & 28 février 1886).
  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon (1930).
  • SARTER (Michel) : Archiviste de la ville d’Agen.

Le Temple de Brulhes

Notice mise à jour le 03 septembre 2015

Notes

[1] Droit annuel

[2] Impôt sur les grains vendus par les étrangers au sein de la juridiction du Seigneur

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0