Ydes (Cantal)

Retour en haut

Dans ses comptes, Jean de Trye porte avoir reçu du précepteur de la milice du Temple d’Ydes 36 sols (de preceptore d’Isda).

La chapelle se visite selon des horaires d’ouverture

Ydes : la chapelle Saint-Georges

Origine et Situation

  • Ydes est un petit village situé au bord de la rivière appelée la Sumène.
  • L’édification de l’église paroissiale par les Templiers a précédé de trente ans l’annexion de l’Auvergne à la France par Philippe-Auguste en 1199, après qu’il eut fait la paix avec Richard Cœur de Lion.
  • L’époque précise de la fondation de la préceptorie d’Ydes de même que le nom de son fondateur ne sont pas connus.
  • Néanmoins, il est probable que cette création remontrait à une date antérieure à celle de la construction de l’église et qu’elle dût son établissement à l’un des seigneurs de la maison de Madic qui, au XIIe siècle, fournit plusieurs dignitaires à l’ordre du Temple. Ydes : la chapelle

La préceptorie d’Ydes

  • La préceptorie d’Ydes jouissait du Droit de Justice dans le bourg et sur toutes les autres possessions du Temple.
  • Cette justice était exercée par des officiers de l’Ordre, en vertu d’un Traité passé entre Bertrand III, sire de la Tour d’Auvergne, et Gérard de Sauzet, précepteur du Temple en 1281.
  • 4 juin 1309 : Le dernier précepteur templier, Etienne d’Ydes, dit de la Roussille, est arrêté sur ordre de Philippe le Bel. Il est emprisonné à Clermont pour y être interrogé par l’évêque Aycelin ; il sera transféré à Paris l’année suivante.
  • Après le démantèlement du Temple, le domaine d’Ydes devint en 1371 la propriété de l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem.
  • Les Hospitaliers veillèrent à la bonne tenue de l’église ainsi qu’à la régularité du service religieux. Ydes : monogramme du Christ sur un manteau de cheminée
  • Le dernier inventaire des biens de l’ordre de Saint-Jean fut dressé à Ydes le 22 novembre 1772 par le Grand Prieur d’Auvergne, François Louis de Bosredon. Il y est fait état d’une propriété rurale avec ses bâtiments d’exploitation, dont le revenu est de 1755 livres, de l’église Saint-Georges, et de la maison du commandeur avec tour d’angle, perron à degrés en pierre de taille et cheminée monumentale portant le monogramme du Christ.
  • Le domaine du Temple fut vendu comme bien national le 28 brumaire et le 29 ventose An II, pour la somme de 59350.00 livres. Selon la tradition, la cloche de l’église aurait été enterrée pour ne pas être livrée à la réquisition. Ydes : porche de la chapelle

La chapelle Saint-Georges

Ydes : Saint-Georges terrassant le dragon

  • Classée Monument Historique depuis 1862, la chapelle est dédiée à Saint-Georges, le patron des croisés. Ce dernier y est représenté terrassant le dragon sur le tympan de la porte sud.
  • De style roman, l’édifice mesure 33m de long sur 9m de large.
  • Sa construction remonte à la seconde moitié du XIIe siècle.
  • Le chevet et le porche forment les parties les plus remarquables de l’édifice :
  • Une petite porte faisait autrefois communiquer le cimetière et l’église, elle est ornée dans le tympan d’une figure de Saint-Georges terrassant le dragon qu’une fillette tient enchaîné plusieurs commandeurs des ordres du Temple et de l’Hôpital et des membres des familles de Chabannes et du Chatelet. Ydes : le porche

Le porche

  • Le porche est orné d’un zodiaque allant du bélier aux poissons. Ydes : détail du zodiaque
  • Puis au regard s’offre une femme qui observe un renard poursuivant un coq ; un enfant accroupi semble retenir un ours par une espèce de licol. Ydes : détail du zodiaque
  • Le porche a la forme d’un quadrilatère allongé du Nord au sud. Ydes : Daniel dans la fosse aux lions
  • Sur la paroi de droite, l’artiste a représenté dans deux baies surmontées d’ogives, Daniel dans la fosse aux lions : dans la baie de gauche, Daniel est assis au milieu de six lions couchés, et dans la baie de droite un ange tient par les cheveux le prophète Habacuc qui présente à Daniel, d’une main un pain et de l’autre dans un vase à anse, le potage qu’il avait préparé pour ses moissonneurs. Ydes : l'Annonciation
  • Sur le côté gauche et dans une arcature double semblable à la première, on voit une scène de l’Evangile qui n’est autre que l’Annonciation.
  • Dans la baie de gauche, l’ange Gabriel, debout une petite croix dans la main apporte à la Vierge le message divin. Ydes : clocher-peigne
  • Dans la baie de droite, Marie également debout les bras ouverts écoute l’ange céleste.
  • La porte de l’église est formée par une grande arcade à ogive obtuse, enfermant deux autres arcades moins larges.
  • Au-dessus, entre le porche et la nef s’élève un clocher à peigne qui se termine en forme pyramidale. Ydes : chevet de la chapelle

Le chevet

  • Le chevet circulaire est ornée de quatre colonnes rondes, engagées dans le mur.
  • Les chapiteaux sont historiés : feuilles d’acanthes, Samson terrassant un lionceau, feuilles entrelacées et David aux prises avec un lionceau et un ours.
  • Entre les colonnes sont percées des fenêtres romanes.
  • Chacune d’elles est ornée de colonnettes à l’extérieur. Ydes : détail d'un chapiteau
  • Un cordon en torsade fait le tour du chevet, s’arrondissant au-dessus des fenêtres et contournant les colonnes.
  • Les modillons représentent des têtes d’hommes et d’animaux. Ydes : modillons du chevet

Les précepteurs du Temple

  • 1281 : Gérard de Sauzet Ydes : armoiries d'un commandeur Hospitalier
  • 1283 : Geoffroy de Charmon
  • 1309 : Etienne d’Ydes, dit de la Roussille. Il fut arrêté le 4 juin de cette même année.

Les commandeurs de Saint-Jean-de-Jérusalem

  • 1549 : Guichard de Courtain Ydes : vue aérienne de la chapelle

Sources de référence

  • Collectif : Ydes et son histoire.
  • VIGOUROUX (C.) : L’église Saint-Georges d’Ydes.
  • BOUFFET (H.) : Les Templiers et les Hospitaliers de Saint-Jean en Haute-Auvergne. Laffite Reprints (1976).
  • Archives Départementales du Cantal pour l’extrait du plan napoléonien de 1827.
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0