La Rochelle (Charente-Maritime)

Retour en haut

En 1150, la maison du Temple de La Rochelle s’élève au milieu d’un enclos fermé. Elle possède une grande chapelle avec cimetière et surtout de vastes entrepôts.

Peu de vestiges

La Rochelle : cour du Temple

La Rochelle : armoiries d'un commandeur Hospitalier

Origine et Situation

  • Le nom de La Rochelle vient de Rupella ou petite roche.
  • Cette modeste bourgade de pêcheurs allait connaître, après 1130, un essor foudroyant, encouragé par les ducs d’Aquitaine. Sceau d'Aliénor d'Aquitaine
  • 1139 : Aliénor, reine de France et duchesse d’Aquitaine, donne aux Templiers de La Rochelle, en propriété perpétuelle, de nombreux terrains au cœur de la ville avec moulins à eau, à l’entrée du chenal de Parthenay, qu’elle y possédait.
  • Elle renouvelle aussi leurs privilèges : exemption de tous droits, sauf le tonlieu, pour leurs maisons de La Rochelle et exemption de tous droits sur les marchandises transportées à leur usage.
  • La même année, Louis VII fait aux Templiers de La Rochelle une donation identique à celle de son épouse.

La Rochelle : profil de la commanderie du Temple - Croquis de Claude MASSE (1723) La Rochelle : profil de la commanderie du Temple - Croquis de Claude MASSE (1723)

- A : Porte pour entrer dans la commanderie La Rochelle : Porte murée (G sur le plan)
- B : Passage
- C : Cave voûtée. Au XVIe siècle, elle était surmontée de "la tour du thrésor du Temple"
- D : Aile du logis
- E : Puits
- F : Corridor et passage commun
- G : Escalier bâti de pierres de taille
- H : Autre aile du logis
- I : Colombier ou fuie
- J : Façade de la chapelle Saint-Jean
- K : Vestiges d’une aile de l’ancienne église
- L : Aile du logis de la commanderie
- M : Autre aile du logis de la commanderie

La maison du Temple

  • Premiers bâtisseurs de la ville, les Templiers établissent leur maison au cœur même de la cité.
  • Dès 1190, ils entrent en possession de deux moulins à eau installés au point de dérivation d’une partie de La Font, dérivation qui forme la Verdière.
  • L’Ordre possède aussi dans le quartier du Perrot, appelé Saint Jean de nos jours, des salines et des viviers dont ils tirent d’important revenus.
  • En 1209, est édifiée la muraille longeant la Verdière, (Grosse Horloge - Réaumur).
  • Les Templiers construisent un autre moulin à la sortie de ce cours d’eau, au lieu dit " Besse à la Reine ". Ils auront encore sept autres moulins situés Quai Maubec, et une maison rue Sardinerye.
  • Les bourgeois de La Rochelle, en nombre grandissant, ne restent pas en reste de libéralités et dotent les Templiers de biens immobiliers, en contrepartie de la défense des Lieux Saints…
  • 1224 : La ville compte environ 1500 habitants, dont 144 "vassaux" des Templiers, en majorité dans le quartier du Perrot.

La Rochelle : porte de la rue du Temple (1700) - Croquis Claude MASSE

Le commerce du Temple

  • Les Templiers de La Rochelle ont d’importantes activités bancaires et commerciales.
  • Ils développent le transport maritime sur leurs propres navires, notamment la Templere et la Buszarde de Templo. Ce dernier est-il le bateau également nommé le Buscard de Templo ?
  • Le chroniqueur écrit :

    " A La Rochelle, les bateaux des Templiers avaient le monopole du transport des vins de France en Angleterre, et les navires ne rentraient certainement pas vides au port. Ils gagnèrent, par ce commerce, des sommes considérables et devinrent pratiquement les propriétaires de la ville ".

  • 1689 : Un inventaire indique que :

La Rochelle : croix au-dessus de la porte G

" La Maison Magistrale possédait plusieurs chambres hautes et basses, cuisines, celliers et aussi d’autres corps de logis, comme le premier avec écuries et encore autre petit corps de logis, le tout communiquant vers l’occident par un courrouer et à la rue du Temple par un autre courrouer qui est clos par un grand portail.../...On compte pour eux, aussi sept autres maisons attenantes auxquelles on ajoute encore treize autres immeubles en ville et loués, plus huit en dehors de la ville et enfin deux autres dans l’Ile de Ré... "

La Rochelle : passage

La cour du Temple

  • L’entrée de la préceptorie se situait rue du Temple, à l’entrée de l’actuelle rue des Templiers.
  • Autrefois et jusqu’au XVIIIe siècle, on y entrait en passant sous une voûte surmontée d’un logement.
  • Il ne reste malheureusement que très peu de chose de cette importante préceptorie, ci ce n’est une porte dont les écussons ont été mutilés, ou encore, dans la Cour de la Commanderie une porte basse murée qui porte en accolade sur son fronton une belle croix.
  • C’est dans cette cour que s’élevait l’église construite par les Calviniste en 1568.
  • De l’église romane primitive, il ne reste qu’une fenêtre enlevée d’un pan de mur au siècle dernier, dont "un arc décoré en damier, cordon de marguerites et dents de scies".
    - Cette archivolte est visible au sous-sol archéologique du Musée d’Orbigny-Bernon. La Rochelle : archivolte de la chapelle des Templiers (XIIe siècle)

La chapelle Notre-Dame

  • La chapelle de la Maison du Temple de La Rochelle était sous le vocable de Notre-Dame.
  • Elle était desservie par un chapelain attaché à l’Ordre.
  • Cette chapelle sera ruinée à l’époque des guerres de Religion.
  • Autour de la chapelle du Temple s’étendait primitivement le cimetière, dont fut retrouvé à l’occasion de travaux, des sarcophages, fûts de colonnettes, pierres moulurées.
  • Au XIXe siècle, un cercueil en pierre dont le dessus portait un palmier sculpté fut également mis à jour.
  • Puis, vers le milieu de la petite rue du Temple, à 90 cm de profondeur environ, ce fut la découverte d’une pierre tombale en marbre sur laquelle est gravée l’effigie du défunt. La Rochelle : vestiges du mur nord de la chapelle (1856)

La pierre tombale de Pierre de Legé

La Rochelle : pierre tombale de Pierre de Legé

  • Cette pierre tombale fut découverte en 1982 lors des fouilles de la Cour du Temple.
  • Elle pèse environ 1300 kilos, mesure 2,32m de long sur 1,05m de large pour une épaisseur de 30cm.
  • L’épitaphe donne le nom du défunt : Pierre de Legé qui fut précepteur de la maison du Temple de La Rochelle de 1265 à 1268, date de sa mort.
  • Aujourd’hui, cette pierre est conservée dans la première travée du bas-côté gauche de la cathédrale Saint-Louis de La Rochelle.

La chute du Temple

La Rochelle : pierre tombale de Pierre de Legé - Croquis de Jean-Claude BONNIN

  • La Commission Pontificale siégea jusqu’au 5 juin 1311.
  • La déposition de Jean l’Anglais, alors âgé de 36 ans, nous apprend qu’il avait été reçu dans l’Ordre à La Rochelle en Saintonge, par le Frère Pierre de Madit, chevalier, Maître en Poitou.
  • Il y était demeuré deux ans et avait eu pour compagnons Frère Renaud, Frère Estienne, Portier de la Maison, Frère Thibaud Mandier, chevalier, Frère Estienne Picard, charpentier de la préceptorie : "...On jeûnait tous les vendredi depuis la Toussaint jusqu’à Pâques, on jeûnait encore pendant l’espèce de Carême qu’il y avait avant Noël. Entre jour et nuit on devait pour les vivants et les morts réciter soixante Pater Noster et Ave Maria et pour chacune des heures canoniales neuf patenôtres, pour chacune des heures de Nostre-Dame sept Ave encore..."
  • 18 mars 1314 : Le sort en est jeté, l’ordre des Hospitaliers se voit doté à La Rochelle, comme partout en France, d’une grande partie des biens immobiliers des Templiers déchus.
  • La commanderie devient leur possession puisqu’au début du XVIIIe siècle. La Rochelle : fragment d'une pierre tombale

Le Musée d’Orbigny-Bernon

  • Le sous-sol du musée d’Orbigny-Bernon renferme une grande diversité d’éléments en pierre sculptée datant de toutes les époques.
  • Ces pierres sculptées : statues, fragments d’architecture, pierres funéraires, ont été pour la plupart recueillies sur des chantiers de fouilles, de démolition ou de restauration de bâtiments rochelais et des environs à la fin du XIXe siècle par la commission d’archéologie de la Société des Amis des Arts de La Rochelle. La Rochelle : pierre tombale

Les précepteurs du Temple

  • 1190 : Frère Hélie du Puy(Helias de Podio)
  • 1200 : Frère Guillaume Raymond (Guillelmus Raimundi)
  • 1205 : Frère Hélie de Burzac (Helias de Burzac)
  • 1207-1214 : Frère Bos (Boes) La Rochelle : sceau de Guillaume de Liège (1269)
  • 1218 : Frère Arnaud (Arnaudus)
  • 1221 : Frère Petrus de Buszay
  • 1231 : Frère Girardus de Breis
  • 1249-1250 : Frère Pierre Bozon (Petrus Bosonis)
  • 1265-1268 : Frère Pierre de Liège (Petrus dau Lege), chapelain et commandeur
  • 1269-1308 : Frère Guillaume de Liège (Guillelmus dau Lege, de Legelo, de Lecgio)

Sources de référence

  • LEONARD (E.-G.) : Introduction au cartulaire manuscrit du Temple (1150-1317) constitué par le marquis d’Albon (1930).
  • BONNIN (Jean-Claude) : Les Templiers et leurs commanderies en Aunis, Saintonge, Angoumois 1139-1312. Éditions Rumeur des Ages (1983).
  • JUST Chantal : Ces Templiers de la Rochelle. Musée d’Orbigny.
  • LEGRAS (Anne-Marie) : Les commanderies des Templiers et des Hospitaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem en Saintonge et en Aunis. Éditions du CNRS (1983).
  • L’INSOLITE N°30 : SPECIAL ORDRE DU TEMPLE. Epitaphier de l’ordre du Temple.
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@insolite-asso.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0