Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Histoire des Antonins

Retour en haut

Saint Antoine ermite

L’ermite égyptien

Saint Antoine d'Egypte - Bois gravé de Guy DARODES

  • Saint Antoine vécut dans la Moyenne Égypte, de 251 à 356.
  • Touché par la grâce, Antoine, l’héritier d’un riche propriétaire terrien, distribue son domaine à ses voisins, son argent aux pauvres, confie sa jeune sœur à une communauté et commence à vingt ans à vivre en ermite dans les environs de son village.
  • Partageant son temps entre la prière et le travail, il soutient les premières attaques du démon.
  • Sa réputation de sainteté lui attire des visiteurs.
  • Les reste de son corps ne seront découverts que deux siècles plus tard.

Les reliques de saint Antoine

Bénédictins

  • Vers 1070, Jocelin, un seigneur du Dauphiné, revient d’un pèlerinage à Jérusalem et rapporte les reliques du saint.
  • Ces reliques sont déposées dans l’église de La Motte-Saint-Disdier dont le service religieux est confié, en 1083, aux Bénédictins de Montmajour, du diocèse d’Arles.
  • C’est autour de cette église que seront édifiés le monastère et le nouveau village qui prit le nom de Saint-Antoine.

Les frères de l’aumône

Retable d'Issenheim provenant du couvent des Antonins

  • Vers 1089, une épidémie redoutable éclate en Dauphiné : le mal des ardents.
  • Ce feu sacré est une espèce de gangrène sèche qui brûle les membres, causant d’horribles souffrances et souvent la mort.
  • Les malades se précipitent vers la châsse de saint Antoine.
  • Des jeunes gens de noble famille, touchés de compassion, se réunissent en confrérie pour procurer nourriture et logement aux malades : ils sont appelés « Frères de l’Aumône ».

Les Antonins

Armoiries attribuées par l'empereur Maximilien 1er

  • 1292 : les Bénédictins cèdent leur place à la communauté des Frères de l’Aumône, érigée en Abbaye en 1297 : elle devient l’ordre hospitalier des Antonins.
  • Le T figuré par la béquille sur laquelle les malades se soutiennent, devient le signe de l’hospitalité que les moines exercent.
  • Cet Ordre comptera plus de 10000 religieux répartis en plus de trois cents maisons en Europe.
  • Nombreux et puissants, les Antonins terminent l’église abbatiale au XVe siècle et au XVIIe, renouvellent leurs bâtiments hospitaliers.
  • 1777 : l’Ordre fusionne avec l’ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem. Les Antonins à Chambery

Sources de référence

  • DARODES (Guy) : Statuts de l’hôpital des démembrés de Saint-Antoine. Imprimerie Guirimand (1991).
  • Les cahiers de l’Abbatiale. Bulletin de l’association des Amis de Saint-Antoine en Dauphiné (1977 à 1982).

Notice mise à jour le 10 janvier 2016

Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0