Le site a déménagé ! cliquez sur le lien suivant:

https://www.passion-patrimoine.fr/

Laives (Saône-et-Loire)

Retour en haut

Laives : Porche des Antonins

Propriété privée - Ne se visite pas

Laives : porche des Antonins

La chapelle Saint-Antoine

  • "...Tout près, dans un porche ouvrant sur une cour, dit porche des Antonins, on peut voir une remarquable statue de saint Antoine".
  • A deux reprises, vers 1130, mais surtout vers 1474, une épidémie de Mal des Ardents affligea la région.
  • Le feu Saint-Antoine, comme on l’appelait ainsi, fut conjuré par l’érection d’une chapelle sous son vocable.
  • Elevée sur la colline, près du quartier de Lenoux, à peu de distance de la chapelle de Notre-Dame-de-Confort, elle fut rasée pour l’exploitation des carrières.
  • Cette chapelle est mentionnée dans la Tibériade de 1686 qui fut volée pendant la dernière guerre à la mairie de Laives.
  • La statue provient de cette chapelle Saint-Antoine. Laives : statue de Saint-Antoine (photo Louisette CALLOT)

Description

  • A peine détériorée, la statue représente saint Antoine au milieu des flammes symboliques.
  • Sur son épaule droite est figuré le Tau, croix acéphale qui existe sur l’écu des Antonins.
  • Par sa main gauche, le saint tient la sonnette, attributs de l’ermite.
  • Son compagnon, le porcelet, se dresse et regarde son maître avec une touchante attention. Laives : ornementation de la statue de Saint-Antoine
  • Un écusson portant également le Tau est soutenu par deux autres animaux que l’on a pris d’abord pour des porcelets, mais dont l’un au moins est un animal cornu.
  • De chaque côté de l’écu, deux personnages, vraisemblablement mari et femme, fondateurs de la chapelle, tendent une banderole.
  • Le saint est placé dans une niche de pur style ogival flamboyant, finement sculptée, avec arc en accolade, pinacle et fleuron. Laives : le Sagittaire
  • Aux deux côtés de la niche, aux pieds de la statue, figurent à droite un Sagittaire et à gauche un Centaure sculptés à même la pierre.
  • Remarquez le Sagittaire ! Il est monté, non sur le corps d’un cheval, mais sur celui d’un escargot !
  • Au sommet de la niche, à droite et à gauche, deux monstres, guivres ou tarasques ; au milieu, deux chimères dont l’une n’a plus que les griffes, symbolisent les animaux fantastiques de la Tentation.
Votre panier contient produit(s)

Licence Creative Commons
Ce(tte) œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d’Utilisation Commerciale - Pas de Modification 3.0 France.

Email : contact@passion-patrimoine.fr | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0